RIP – Gorby le juste

Mikhaïl Gorbatchev s’est éteint au coeur d’une guerre d’un autre âge, déchirant deux voisins, dont il fut le dernier président commun. 
Le monde occidental salue la mémoire du « dernier géant du XX° siècle »
La Russie se contente d’un service minimum, avec un télégramme de condoléances du président Poutine. 
Chacun convient pourtant qu’en six années (’85-’91), « Gorby» contribua à changer la face du monde.
Sans nier sa part d’échec, il y a à saluer la stature d’un homme qui a poursuivi un projet de paix, plutôt que de vouloir se maintenir à tout prix au pouvoir. 
 
Quelle différence avec le régime russe d’aujourd’hui et sa nostalgie guerrière. 
Quel échec aussi, pour l’Occident, qui a insuffisamment saisi la main tendue par Moscou, après la chute du mur de Berlin. 
Oui, le FMI a contribué à établir en Russie une économie de marché et les gouvernements de l’ouest ont intégré Moscou dans leurs relations commerciales… 
Il n’empêche… la « maison commune » de l’Europe est restée un simple discours. 
Si les Russes avaient été accueillis comme des partenaires diplomatiques et militaires, voire même intégrés au sein de l’Otan et de l’Union européenne, nous n’aurions pas aujourd’hui cette guerre inutile et idiote aux portes de notre continent. 
 
Pas de funérailles nationales pour Gorbathev, mais une place dans l’histoire parmi les justes et les incompris.    

4 réflexions sur « RIP – Gorby le juste »

  1. Bien d’accord avec Eric, et en particulier quand il écrit: « Si les Russes avaient été accueillis comme des partenaires diplomatiques et militaires, voire même intégrés au sein de l’Otan et de l’Union européenne, nous n’aurions pas eu cette guerre inutile et idiote aux portes de notre continent ». Puis-je cependant ajouter aux mots inutile et idiote, celui de préjudiciable? En effet, qui ne remarque pas que les sanctions prises par l’Union contre la Russie, se retournent contre nous et spécialement contre les plus pauvres de nos pays qui ne s’en sortent plus face à la baisse du pouvoir d’achat, face aux produits alimentaires qui deviennent hors de prix et face à la terrible augmentation (et demain la pénurie?) du pétrole de l’électricité et du gaz que nous refusons désormais de recevoir quand il vient de Russie mais pas quand il vient d’un pays « profondément démocratique » comme l’Arabie Saoudite. Cherchez la logique. Par ailleurs, oui nous avons accueillis en Belgique quelques milliers, voire quelques dizaines de milliers d’Ukrainiens, mais cela reste un nombre insignifiant par rapport à tous ceux qui par centaines de milliers, ont trouvé refuge en Hongrie, en Pologne et en… Russie où d’après les dépêhes du Figaro, le chiffre atteindrait plus d’un million (3,5 millions selon certains) dont 300.000 enfants!

  2. Gorbatchev aurait été un partenaire fiable mais on a vu que son ouverture n’a pas été appréciée, ce qui a été la cause de sa démission.

    Aujourd’hui, être partenaires avec la Russie de Vladimir Poutine est tout bonnement impossible : l’U.E. ne peut pas accueillir une dictature et la démocratie est encore loin …

    Par ailleurs, je lis que le président actuel ne se rendra même pas aux funérailles de Gorbatchev, ce qui en dit long sur l’héritage de celui-ci; nul n’est prophète en son pays, hélas !

    C’est très dommage, tant pour le peuple russe que pour la paix !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.