« Sobriété heureuse » – 18° dimanche, Année C

« Gardez-vous bien de toute avidité ». (Luc 12, 13-21)

Sans un minimum de biens et de sécurité, pas de vie digne.

Mais au-delà ? Combien de querelles entre frères, combien de ruptures entre amis, combien de guerres… rien que pour posséder un peu plus.

La parabole de l’homme riche qui continue à amasser et meurt dans la nuit, sans avoir pu profiter de la vie, nous invite à une sobriété bienheureuse.

Un dicton populaire énonce : « on n’a jamais vu un coffre-fort suivre un corbillard ». De fait, chacun de nous quittera cette vie comme il y est entré : nu et pauvre. A méditer.

4 réflexions sur « « Sobriété heureuse » – 18° dimanche, Année C »

  1. L’ expression « sobriété heureuse  » ( Pierre Rahbi) est en même temps une « expression heureuse  » à la fois écologique et évangélique. Que du bonheur !
    ( Avant on parlait de  » sobriété volontaire » , impratiquable pour ceux qui, comme moi, manquent de volonté ).
    Cette sobriété nous ramène à d’autres passages évangéliques :  » Nul ne peut servir deux maîtres ….. » Regardez les oiseaux du Ciel, ils ne sèment ni ne moissonent …. »  » Vendez ce qu vous possédez et donnez le en aumône …… etc ……etc ….
    (les paraboles de l’insouciance, du  » vivre de la grâce de Dieu  » sont les seules que je me suis un jour donné la  » peine  » ( ! ) d’apprendre par coeur ! bien utile dans les périodes de  » pertes et profits  » ).
    Quant à la question intéressante de Jean Michel Arlon …
    Il faudrait un livre pour y répondre (  » la joie par l’ Evangile  » de Marcelle Auclair n’est qu’un exemple .  » Vivre dans l’aujourd’hui de Dieu  » en est un autre.
    Et pourquoi ne pas commencer tout de suite avec pour seul livre quelques passages d’ Evangile ou de psaume ?
    Cependant ….. » un chrétien isolé est un chrétien en danger  » ….Il est bon, je pense, d ‘ échanger avec d’ autres personnes en recherche de cette sobriété. Ou de vivre parmi les  » pauvres  » si c’est possible.
    Je souhaite à tous une très belle soirée dominicale.  » Il faut essayer d’être heureux, ne fût ce que pour donner l’exemple  » ( Jacques Prévert ).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.