« Transfiguration » – 2e dimanche de Carême, Année B

« Il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille » (Marc 9, 2-10)

Transfiguration – c’est le contraire de défiguration. Le péché, le mal, la souffrance,… –défigurent. Pour comprendre, il suffit d’observer les « tronches » de personnes qui sont submergées par la haine.  L’amour, le pardon, la bienveillance,… – transfigurent. Regardez une photo de Mère Térésa de Calcutta : son regard est comme un brasier qui nous révèle le meilleur de nous-mêmes.

La transfiguration de Jésus sur la montagne, c’est l’expérience de l’infinie puissance d’amour de Dieu qui s’exprime à travers Lui. Difficile de décrire ce que les trois apôtres ont vu, mais ils ont ressenti leur Maître comme « plus blanc que blanc » – et ce n’était pas dû à quelques poudres à lessiver miracles – avec à ses côtés Moïse, qui donna la loi, et Elie, modèle des prophètes. Pierre, Jacques et Jean pressentent donc que le Christ récapitule la loi et les prophètes et donc toute l’histoire sainte d’Israël. Ils ont envie de rester dans cet état de béatitude : « dressons trois tentes », dit Pierre. Mais non, il faut redescendre de la montagne et poursuivre sa route.

Une expérience de transfiguration est faite pour nous nourrir spirituellement et nous fortifier. Pas pour nous retirer du monde. 

11 réflexions sur « « Transfiguration » – 2e dimanche de Carême, Année B »

  1. Comme pour préfigurer les apparitions de la Vierge Marie et comme pour nous montrer qu’il y a une vie au-delà de ce monde, le Christ laisse apparaître Moïse et Elie. Comme pour nous dire qu’Il n’est pas seulement un homme mortel, Jésus nous montre la figure de sa résurrection. A ceux qui ne croient pas, à ceux qui doutent ou qui désespèrent, ne vient-il pas nous dire que tous les malchanceux d’ici-bas trouveront leur récompense dans un Royaume qui est en fait, notre véritable patrie?

    1. Je pense qu’il y avait surtout ces conflits constants avec les chefs des pharisiens et Sadducéens , l’incompréhension de ces derniers, Puis la popularité de Jésus parmi le peuple : trop de signes-trop de miracles, -de la foule cette rumeur qui monte alors que lui ne veut pas se mettre en évidence . Il ne veut pas le pouvoir, il nous invite à nous lever.
      Béni soit-il pour ces instants si nécessaires à nos pauvres exigences d’ici-bas. Béni soient Pierre, Jean,Jacques qui ont transmis l’épisode après la Résurrection comme il l’a demandé. Bénis Soient-ils tous ceux qui ont osé croire en ces événements inouïs , jusqu’à aujourd’hui

  2. Robert sarah aurait remis sa démission à Rome. Cette personne m était particulièrement comme une source d espoir . Je partageais ses points de vue, son éclairage sur le présent et sa crainte pour le futur ayant lu 3 livres de sa part.

    Lui parti, qui pourrait encore éclairer ma lanterne en toute objectivité ? Qui peut m apporter la lumière promise par un sage de Rome. Qui pour transfigurer mes jours de 2021 ?

    Pourquoi eric debeukelaer n est pas à Rome ?
    Pourquoi Robert sarah a remis sa démission ?

    Jm arlon

    1. Pour vous apporter la lumière et transfigurer vos jours, vous pourriez chercher en vous-même plutôt qu’aduler les chapeaux rouges. Essayez le libre examen.

      Semeurs vaillants du rêve,
      Du travail, du plaisir,
      C’est pour nous que se lève
      La moisson d’avenir.
      Ami de la science,
      Léger, insouciant,
      Et fou d’indépendance
      Tel est l’étudiant !

      Frère, chante ton verre
      Et chante la gaieté,
      La femme qui t’est chère
      Et la fraternité.
      À d’autres la sagesse,
      Nous t’aimons, Vérité,
      Mais la seule maîtresse,
      Ah, c’est toi, Liberté !

      Aux rêves de notre âge,
      Larges, ambitieux,
      S’il était fait outrage
      Gare à l’audacieux !
      Si l’on osait prétendre
      À mettre le holà,
      Liberté, pour défendre
      Tes droits, nous serions là !

      Une aurore nouvelle
      Se lève à l’horizon.
      La Science immortelle
      Éclaire la Raison.
      Rome tremble et chancelle
      Devant la Vérité;
      Serrons-nous autour d’elle
      Contre la papauté !

      « A d’autres la sagesse, nous t’aimons Vérité » résume tout. Avez-vous vraiment besoin de la sagesse de calotins homosexuels refoulés en capa magna pour vivre votre vie ?

      1. « Avez-vous vraiment besoin de la sagesse de calotins homosexuels refoulés en capa magna pour vivre votre vie ? »

        Clairement non : vous pouvez vivre VOTRE vie, égoïstement, dans VOTRE cocon sans cela.

        En revanche, si vous voulez ajouter une dimension spirituelle à votre vie, tournée vers les autres, vous pouvez, à la rigueur, vous passer des types en capa magna. Mais vous pourrez difficilement vous passer de Dieu et du Christ, son incarnation humaine.

        Sinon, votre poème sent fort les années 1790 de la Révolution française : hymne au Temple de la Raison, Vérité, Fraternité, Liberté, « science immortelle », etc…

        C’est ringard et dépassé…

        Louis Pasteur, fervent catholique, disait déjà « Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup l’en rapproche. ». Pasteur ajoutait « Lorsque j’entre dans mon laboratoire, j’accroche ma foi au vestiaire ».

        De fait, penser que la science peut remplacer Dieu risque de vous décevoir…

        On se croit malin parce qu’on sait aujourd’hui que les éclairs et la foudre ne sont que des phénomènes électriques, et non l’œuvre d’un quelconque dieu qui envoie des éclairs depuis son nuage.
        Pourtant, tous les phénomènes électriques (et magnétiques) se ramènent à quatre formules simples, les quatre postulats de Maxwell, qui ne sont jamais que des axiomes : personne ne sait à ce jour d’où viennent ces quatre formules et n’a réussi à trouver – depuis 150 ans – un principe plus général « en amont ».
        Bref : on est à peine plus avancé que les croyances anciennes…

        Pareil pour la mécanique : des chatons de 3 semaines savent d’instinct qu’il leur est plus difficile de freiner sur votre parquet lorsqu’ils qu’ils gambadent plus vite. C’est le principe d’Inertie, que Newton a quantifié par sa célèbre formule F = m x a.
        On ne sait toujours pas d’où vient ce F = m x a : c’est un postulat, avec rien de connu en amont.

        On peut en dire autant au sujet des 3 postulats de la Thermodynamique (conservation de l’énergie, augmentation inexorable de l’entropie, zéro absolu de Kelvin).

        Ou du postulat de la théorie de la relativité, basée toute entière sur le principe – pourtant absurde – que la vitesse de la lumière ne dépend ni de la vitesse de la source lumineuse, ni de la vitesse de l’observateur. La lumière sera toujours mesurée à la même vitesse, c = 300.000 km/s, même si la lampe de poche qui l’émet circule déjà à 290.000 km/s.
        En 1887, on a arrêté tout le trafic à Chicago pour détecter – en vain – l’influence de la rotation de la Terre sur la vitesse de la lumière (expérience de Michelson & Morley), comme elle influence la vitesse d’une balle de tennis, d’un missile ou d’un obus : rien !
        C’est un constat complètement absurde, mais c’est le point de départ d’Einstein pour formuler sa théorie de la Relativité (1905), et qui « marche » (lasers, énergie nucléaire, lecteurs CD, fibres optiques… en découlent directement).

        Bref : la physique repose sur des « postulats », qui sont l’équivalent des axiomes en mathématiques. Ils décrivent la nature avec une grande précision, mais n’expliquent pas grand chose…

        Aucun prix Nobel, aucun professeur d’université ne sait d’où proviennent ces postulats, ni pourquoi il sont valables dans tout l’univers : ils sont vérifiés dans les réactions chimiques de notre quotidien (corrosion, évaporation…) comme dans les supernovas qui explosent à l’autre bout de l’univers…

        Si un jour un prof d’unif vous demande à l’oral de « démontrer » les équations de Maxwell, les lois de Newton (F = m x a) ou les postulats de la thermo, vous pouvez lui flanquer une baffe car il se moque de vous et tente de vous piéger.

        Enfin, pour rappel, au 21è siècle, aucun laboratoire n’est en mesure de créer du vivant à partir de matière minérale inerte. Pas même de créer un virus (on peut modifier, cultiver et reproduire des virus, pas les concevoir à partir de matière inerte).

        Les célèbres expériences de Miller-Urey (1953) n’ont pas été au-delà de créer quelques acides aminés dans un ballon en verre. Résultat modeste, resté sans lendemain depuis 70 ans…

        Malgré tous les équipement lourds dont la science dispose aujourd’hui, aucun laboratoire n’est même en mesure de bêtement synthétiser du glucose, donc de reproduire en labo la photosynthèse. Un vulgaire brin d’herbe qui pousse sur le trottoir au pied d’un parcmètre, lui, y parvient…

        Si vous faite des études d’Ingénieur Civil, vous saurez aussi que l’ingénieur n’utilise que des formules _empiriques_ : des règles tirées de l’observation, assorties de tables interminables de relevés numériques mesurés sur le terrain, qui « marchent » efficacement pour calculer aciers et bétons, mais sans qu’on comprenne d’où ils proviennent.

        Voilà. C’était quelques réflexions sur la « science toute puissante » : efficace pour décrire le fonctionnement de la nature, mais qui nous laisse sur notre faim lorsqu’il s’agit de l’expliquer…

        PhS.

        1. Un tout grand merci, PhS. pour cet argumentaire clair et convaincant !
          Ayant dû subir des pressions libre exaministes de ma naissance jusqu’à l’ âge de 25 ans, j’ ai développé une sorte d’allergie ( par overdose ? ) au  » librexamen  » . Car ce  » librexamen  » n’ ayant toujours pas fait son Vatican II ( ou accédé à la sagesse de la maturité, ou appris à communiquer de manière non violente, sans autoritatisme , mépris, ironie ….. expliquez celà comme vous voulez ….. ) ….. je me sens souvent incapable de dialoguer avec lui sans user moi même de mépris, d’ironie, de sarcasmes …. Alors je me tais. Ce qui n’est pas le but ….je sais . Quel dommage.

        2. Merci pour votre longue réponse. Le poème n’est pas ma création, il s’agit du célèbre chant Le Semeur, qui date de la fin du XIXè.

          Bien à vous, Sébastien

          PS: concernant votre conclusion, la science ne cherche évidemment pas à expliquer le monde. A ce propos, je vous renvoie au truculent échange entre Napoléon, Laplace et Lagrange: https://www.techno-science.net/definition/8409.html

      2. ….. » La femme qui t’est chère » ,  » la seule maîtresse, c’est toi liberté  » ….. me font penser à la philosophe Edith Stein( ( 1891- 1942 ).
        Elle avait l’ habitude , pendant ses années d’Université de poser , discrètement, à ses camarades étudiants, la question :  » Etes vous pour ou contre la double morale ?  » . Autrement dit :  »
        Il y a t’il pour vous deux sortes de filles : celles qu’on épouse et celles dont on fait sa maîtresse ? « .
        Je pense que cette double morale se pratique surtout dans les facultés  » carriéristes « ( médecine, droit, économie ….) mais je ne veux pas généraliser .
        Et il existe des jeunes gens droits, sincères et honnêtes partout.

  3. Pardon de vous faire part d’une lettre publié ce jour dans « L’avenir »
    Quinze personnes autorisées à suivre la culte dans un modeste église et pas plus dans une immense cathédrale! Cherchez la logique. Sans tenir compte le moins du monde de la surface des lieux, c’est un peu comme si nôtre gouvernement décidait que ce même vaut à la fois pour une modeste épicerie ou pour un gigantesque supermarché. Je n’y comprends rien! Ou alors, il s’agit ni plus ni moins d’éliminer Dieu et avec Lui, tous les humains qui croient que nous avons besoin de transcendance et qu’-delà du matériel, existe une dimension qui n’appartient pas à ce qui est réductible à nos cellules.

  4. Je dois dire que le paragraphe disant :
    « Ami de la science,
    Léger, insouciant,
    Et fou d’indépendance
    Tel est l’étudiant ! »
    m’a doucement fait sourire !
    aux royaumes des illusions ….

Répondre à Philippe S. Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.