Carême en confinement – Jour 9 – Pépites d’amour

Je suis touché par l’initiatives des jeunes du village de Charles, le jeune homme de 20 ans, tombé accidentellement dans la Meuse. Confinement oblige, seuls les plus proches ont pu assister à ses funérailles. Mais ses nombreux amis ont décoré l’église avec des photos, dessins et uniformes de mouvements de jeunesse. Quel créativité pour dire sa proximité.

Je suis aussi émerveillé par ses jeunes d’un autre village, qui ont envoyé un message à tous les aînés du coin: « si vous avez besoin de service pour faire des achats, ou toute autre mesure, nous sommes là. »  

Oui, les temps sont rugueux. Mais ils révèlent aussi le meilleur en l’homme.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.