Commission parlementaire abus sexuels (le Soir p.11)

« La situation, chez nous,
est pire qu’au sein de l’Eglise »
Denis Holsters, président de l’Ordre
des médecins, a dépeint,
mardi, devant la commission
parlementaire sur les abus
sexuels, une situation qu’il estime
« pire que dans l’Eglise », au
sein de sa corporation… Si un
évêque a la possibilité d’infliger
des sanctions ou une réaffectation
forcée aux prêtres abuseurs,
les organisations professionnelles
des médecins apparaissent
bien démunies face aux
déviants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.