La parabole du bon garçon – 24° dimanche, Année C

« Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi et ce qui est à moi est à toi. Mais il fallait bien festoyer et se réjouir ». (Luc 15, 1-32)

Le personnage central n’est pas toujours celui que l’on croit. Le fils prodigue est un enfant gâté, qui dilapide la fortune familiale et revient parce qu’il a faim. Mais l’aîné, c’est le bon garçon que tout parent espère d’engendrer. Année après année, il se tue à la tâche sans se plaindre. Il n’a jamais rien réclamé. Il veut que ce père, tant admiré, soit fier de lui.

Et le voilà qui rentre après une dure journée de labeur. Abasourdi, il entend : musique, danses, ripailles… Il s’approche et demande ce qui se passe. Un serviteur lui répond : « Ton jeune frère est rentré. Alors, ton père fait la fête ». Qui de nous ne réagirait pas de comme suit ? « Cela fait tant et tant d’années que je suis à ton service. Jamais je n’ai désobéi à tes ordres. (…) Mais quand celui-là revient, « ton fils  » qui a mangé ta fortune avec des prostituées, pour lui, tu tues le veau gras. »

Ici advient la phrase la plus importante de la parabole : « Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi et ce qui est à moi est à toi » Avec cet ajout : « Mais il faut festoyer et se réjouir ». En effet, le vaurien est ton frère. Extérieurement, il prenait du bon temps. Intérieurement, il était mort. Son épreuve commence à le faire revivre. Alors – partage ma joie.

En entendant ces paroles, le bon Belge pense : « C’est un peu facile ». Mais non. L’amour inconditionnel d’un père est ce qu’il y a de plus difficile. Demandez à Dieu.

4 réflexions sur « La parabole du bon garçon – 24° dimanche, Année C »

  1. En Italie, là où se trouve notamment Rome et donc le siège de l église, une femme courageuse politiquement se lève et veut

    mettre en avant : Dieu, la patrie, la famille.

    Pourquoi l église catholique n apporte son soutien à cette volonté de rétablissement de tout ce qui a fait notre civilisation ?

    Pourquoi ?

    L église est contre dieu ?
    L église est contre les nations.
    L église est contre la famille.

    Qu attend t elle pour apporter son soutien à cette femme ?

    Grand temps de se réveiller les gars!!!

    1. Se réveiller? Pourquoi donc?

      Si la dame se préoccupe fortement de la Terre mère, du climat, bref de la conversion écologique intégrale;
      si elle cherche véritablement les intérêts de la fraternité universelle en se rendant compte à quel point la diversité des religions est une richesse voulue par Dieu;
      si la maison commune et supranationale où la migration va de soi lui tient à coeur;
      si la femme adhère strictement à toute mesure sanitaire proposée par l’industrie pharmaceutique, et, si en plus, elle envisage à nommer J. Martin LGBTSJ future ministre de la famille;
      alors franchement, là, je ne vois vraiment pas où est le problème.

      À une condition près: qu’elle ne soit pas trop indietriste. Mais ça, c’est une évidence.

  2. La conversion écologique intégrale.?
    La diversité des religions ?
    La migration aller de soi?
    Soumission au monde de l industrie pharmaceutique ?
    Soutien au monde lgbt ?
    Paul, on ne vit pas sur la même planète. Si cela est le nouveau credo,je remets tout en question.

    Jésus a parlé d écologie? A dit qu’il y avait plusieurs dieux à aimer ? Qu il fallait se faire coloniser en souriant?
    Qu un homme pouvait se sentir femme et inversement et emmerder ses concitoyens avec ces balivernes ?
    Qu un homme pouvait avoir tous les droits ?
    Jésus a dit que l homme inflencerait le climat? Jésus a dit qu une nouvelle religion apparaîtrait et qu elle se nommerait ‘ ecologisme’?

    L église actuelle est la meilleure supportice ou thurifaire des élites mondiales en tout genre.
    Les élites versus le peuple ou les petites gens comme on dit. L église a choisi les élites, l onu, la commission européenne, l otan, macron, Merkel, la cedh, cours de justice, Biden, erdogan, bref elle a pris position politique bien ancrée du côté des élites, du ‘ système ‘,du côté des forts versus des gens qui n ont jamais la parole.
    Se réveiller c’est prendre conscience de ce phénomène et d apporter son soutien à ceux qui défendent les gens qui ne s expriment jamais ou si peu.
    Une église vraiment du côté des petites gens et non du côté de toutes ces organisations soit disant bienfaisantes .
    Et donc des qu apparaît une force politique qui défend les faibles, je trouverais très bien que l église y apporte son soutien.

    1. L’ironie de mon propos semble vous avoir échappé un peu, Jean-Michel. En effet, je ne pense pas que nos planètes soient tellement différentes. Je ne vois pas non plus en quoi les thèmes de ce monde auxquels le Saint-Siège s’identifie tant (de la divinisation de l’écologie jusqu’à la défense de la loi de l’avortement en Italie) contribuent au bien éternel des âmes. Dans une époque où Dieu est plutôt au service de l’homme et où la confusion règne, la Terre mère semble intégralement avoir refoulé le Royaume des cieux. Cette citation d’un évêque saint – qui n’a pas eu le droit de l’être en raison de sa lucidité – en dit tout:

      “If I were not a Catholic, and were looking for the true Church in the world today, I would look for the one Church which did not get along well with the world; in other words, I would look for the Church which the world hates. My reason for doing this would be, that if Christ is in any one of the churches of the world today, He must still be hated as He was when He was on earth in the flesh. If you would find Christ today, then find the Church that does not get along with the world. Look for the Church that is hated by the world, as Christ was hated by the world. Look for the Church which is accused of being behind the times, as Our Lord was accused of being ignorant and never having learned. Look for the Church which men sneer at as socially inferior, as they sneered at Our Lord because He came from Nazareth. Look for the Church which is accused of having a devil, as Our Lord was accused of being possessed by Beelzebub, the Prince of Devils. Look for the Church which the world rejects because it claims it is infallible, as Pilate rejected Christ because he called Himself the Truth.”
      (Archbishop Fulton J. Sheen)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.