5 réflexions sur « La ciguë de la démocratie – La Libre p.33 »

  1. Bonjour,
    d’accord avec vous. Juste un bémol sur les fake news. Mis à part cette fréquence de plus en plus grande d’introduire des mots anglais dans le français, ce qui provoque un appauvrissement de l’anglais et du français, je suis perplexe sur l’emploi de l’expression fake news. C’est depuis l’utilisation par Trump de cette expression qu’elle a pris sa place dans la langue française. Alors que veut dire fake news: une nouvelle probablement vraie mais qui déplait (version Trump) ou une nouvelle probablement fausse, mais alors pourquoi ne pas parler d’intox.

    1. Idée à approfondir, en effet. Que disent les écoles de journalisme ? Car les  » fake news  » font plus que nous introduire dans un monde « faux « , chimérique , flatteur pour notre ego. Le mensonge peut diviser, inciter à la violence , au meurtre….Nourrir les théories du complot peut, on l’ a vu, éloigner du bien commun, de la solidarité, de la bienveillance envers autrui.

  2. Au fond, j’aurais bien aimé que sur ce blog une sorte de modération nous corrige (  » penalty » )lorsque nous usons d’arguments- je résume – qui n’en sont pas. Ou lorsque nous usons de dénigrement, d’insinuation, de déstabilisation ….par ex. Mais je comprends que c’est irréalisable , en pratique. Et que de toute façon ça nous apprend à « encaisser « .
    Mais peut être, faudrait-il, qu’à l’ école les cours  » débat démocratique « , « communication non-violente soient obligatoires.

  3. La grande question est de se demander si la liberté d’expression est encore réelle sous nos sois disants démocraties.
    Ma réponse est est on ne peut plus simple : non.
    Il n’y a plus de liberté d’expression pour ceux qui ne sont pas dans le camp du bien.
    Qu est ce le camp du bien ?
    Les laicards, les islamogauchistes, les féministes, les médias ( tous de gauche comme par hasard), les élites de toutes origines, les leaders politiques et économiques , les milieux universitaires et enseignants qui se sustentent des fonds publics, les ong financés par nos impôts, les journalistes et les fonctionnaires européens ,les milieux culturels..
    Si vous n êtes pas de leur monde et si par malheur vous exprimez une opinion contraire à leur ‘ religion’, vous risquez de passer un mauvais 1/4 d heure. On vous traitera de raciste fasciste, extrême droite etc…

    Non la liberté d’expression n’est plus possible sous nos latitudes.
    Si on est pas dans le politiquement correct , dans l air du temps qui est au wokisme , dans les valeurs onusiennes
    Ou européennes, dans la pensée mainstrean vous risquez gros.
    Le bannissement vous attend. L opprobe déversée sur vous et la violence de haine au non de combattre votre soi disant haine vous submergera.
    La liberté d’expression est bien morte sous nos latitudes, je le confirme.

    1. Je pense qu’il ne faut pas essayer de démontrer quoi que ce soit, surtout pas … On constate que ça ne mène à rien. Ce qu’il faut faire (à mon humble avis) c’est conserver ses opinions et rester ferme sur ses bases.

      On ne convaincra sans doute personne dans un premier temps mais ensuite il se peut que notre fermeté amène à une réflexion, d’autant plus que nous n’aurons pas été « militants » !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.