Judéo-christianisme pour les nuls – 31° dimanche, Année B

 « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu ». (Marc 12, 28-34)

Les théologiens de l’époque aimaient se lancer dans de longues dissertations religieusesIl y avait chez les Juifs 613 commandements : 365 négatifs (« tu ne dois pas ») et 248 positifs (« tu dois »). Le scribe qui interroge Jésus, lui demande donc : « Quel est le plus grand de ces commandements ? » 

La réponse du Seigneur ne se fait pas attendre : « Aimer – Dieu, son prochain, soi-même. » Pourquoi ? Parce que « Dieu est amour » (1 Jean 4, 8). Comme nous sommes créés à Son image (Genèse 1, 27), l’amour est source de toute vie authentique. Tous les autres commandements dépendent donc de l’invitation à aimer. Saint Paul le rappelle: « J’aurai beau avoir toute la science de la terre et du ciel, si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien. » (1 Co 13).

Contrairement aux illuminés sectaires et leurs enseignements mystérieux, Jésus parle un langage simple… Mais d’autant plus exigeant. En effet, « aimer » c’est tout donner. Le scribe a donc raison quand il ajoute que cela vaut mieux que tous les sacrifices. Le Christ le souligne, en lui lançant avec approbation:  « Toi, tu n’es pas loin du royaume de Dieu ».

33 réflexions sur « Judéo-christianisme pour les nuls – 31° dimanche, Année B »

  1. Le français étant très pauvre concernant le mot « aimer » (j’aime partir en vacances, j’aime Dieu, j’aime les pralines, j’aime mes enfants…) Eric pourrait-il nous éclairer au sujet des multiples significations de ce mot en grec? Difficile pour moi d’accepter que l’on doit aimer Dieu de la même manière qu’on aime le fromage. Et difficile aussi de croire que nous sommes conviés à aimer notre prochain à l’image de l’amour que l’on peut porter à soi-même. S’il en était ainsi, celui qui s’aime peu serait-il également appelé à aimer peu son prochain? Tel n’est pas l’avis de Paul Nothomb qui, dans son livre intitulé « L’homme immortel » insiste sur le fait que la phrase « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » se signifie pas « Tu aimeras ton prochain comme…tu t’aimes toi-même mais plutôt « Tu aimeras ton prochain…qui est comme toi-même » Personnellement, je pense que cette interprétation nous épargnerait pas mal de questions inutiles.

  2. Etonnant comme certains, passant leur temps
    à cracher leur venin sur le pape actuel
    à moquer la lutte pour la préservation de la planète (cf le “réchauffisme”
    à répandre une idéologie “anti-vaccin”….
    cherchent encore à partager leurs sentiments sur l’amour du prochain…

    1. Je suis probablement un peu débile, mais je ne vois pas le rapport entre le texte de Mr Snyers et le vôtre. Hormis, peut-être, votre dernière phrase qui laisse suinter des sentiments dont nous n’avons que faire ici.

      1. Pourquoi tant de haine? Pourquoi une telle hargne à mon égard, K S? Au vu de tant d’attaques ad hominem, êtes vous si sûr d’être juste devant Dieu? Si mes propos ne vous plaisent pas, pourquoi vous improvisez-vous comme quelqu’un qui me connait mieux que ma famille et que mes amis? Qui êtes-vous pour me juger ainsi? Ceux qui réellement me connaissent sont horrifiés par vos propos . Vous ne connaissez rien de moi en encore moins des souffrances que je dois supporter. Alors, de grâce, n’alourdissez pas mon fardeau.

        1. Ah bon !
          C’est vrai que je ne vous connais pas
          Ce n’est pas nécessaire , je ne vous juge que sur vos écrits:

          des attaques à l’infini contre le pape
          des moqueries déplacées et continues sur le sujet du climat.
          Une obsession anti-vax…

          Ce dernier point est particulièrement odieux…
          En quoi cela time-t-il avec l’amour du prochain ?

        2. Jean pierre vous avez mon soutien.
          La liberté d expression devrait être un droit inaliénable même si les propos sont hors du politiquement correct.

          1. Même les points de vue dits politiquement incorrects exigent une cohérence logique pour se défendre.
            A défaut de cela, c’est l’asile…

      2. Mais….il n’y a pas de “dernière phrase”, il n’y en a qu’une…
        Relisez et vous verrez.
        Et la question qu’elle pose est légitime: comment réconcilier un language de moquerie sur tant de sujets, avec des propos pseudo-philosophiques sur l’amour du prochain.

        Et c’est une question que JPS laisse sans réponse.

        1. L’amour du prochain n’a rien à voir avec l’amour de ses idées. On peut très bien aimer une personne qui affirme que la terre est plate tout en contestant ce qu’elle croit. Non? Autrement dit, que mes opinions au sujet du climat, du pape et du vaccin (partagées par des gens bien plus intelligents que moi) puissent vous déplaire, je le comprends. Mais de grâce, cessez de me haïr parce que mes idées ne sont pas les vôtres. Au sujet du pape actuel, le philosophe Alain Finkielkraut a dit: « Il est celui qui a réduit 2000 ans de christianisme en un insipide message philanthropique ». Allez vous vous livrer à des attaques ad hominem contre lui aussi?

          1. Vous avez tort, profondément tort:
            comment peut-on, dans les circonstances actuelles, prétendre que le refus d’un chrétien de se faire vacciner – et donc son acceptation de contribuer à la propagation de l’épidémie – n’a rien à voir avec l’amour du prochain ?

            C’est d’une stupidité monstrueuse.

            Et non, mes critiques ne sont pas, comme vous dites, « ad hominem ».
            Elles visent à exposer l’incohérence de vos idées.

        2. Vous faites parti du camp du bien qui savez tout sur touts les sujets.
          Du politiquement correct pur jus :
          Le pape est formidable
          Le changement climatique est dû à l l’homme de façon sûre et certaine
          La vaccination est la panacée pour tous.

          Très bien et vous ne permettez pas à autrui d exprimer des doutes par rapport à toute cette doxa bien imprégnée dans les cerveaux des gens dont leurs seules sources d informations sont les médias mainstream.

          Permettez nous d avoir des doutes par rapport à ces opinions qui s s’apparemment à une véritable propagande.

          Comme tous les gens qui sont du côté du bien, dès qu une opinion ne vous est pas favorable, vous criminaliser, vous psychiatriser les opinions adverses. Sans doute vous ne verriez aucun problème à mettre jps dans un hôpital psychiatrique puisque vous lui proposez l asile. Comme au bon vieux temps de Staline.

          Vous me faites peur KS. Vraiment peur !

          1. Ce qui me fait peur, Monsieur Arlon, c’est de voir une explosion de covid dans le centre oncologique que je visite tous les jours pour mon traitement de radiothérapie ici à Londres.
            Et si cela devait arriver la cohorte des « anti-vax » porterait une lourde responsabilité.

  3. une stupidité monstrueuse? Eh ben, dis donc!

    Kees peut se faire vacciner par amour pour son prochain tant qu’il veut (moi non plus je ne mange pas du chocolat par respect pour mon voisin diabétique), mais c’est tout de même abberant d’oser stigmatiser ceux qui ne sont pas du même avis et qui – pour de TRÈS bonnes raisons et par amour des leurs – refusent de se plier au narratif mainstream obsessionnel qui étouffe de plus en plus les droits fondamentaux.

    C’est pourquoi Pierre-André Udressy et les cinq autres gardes suisses, qui ont été jetés dehors comme des pestiférés en ayant le courage de tenir tête au décret machiavélique, ont mon plus grand respect.

    « Die geheimen Verbote, das Beobachten, der Argwohn, die Angst, das Isolieren und Ausgrenzen, das Brandmarken und Mundtotmachen derer, die sich nicht anpassen – das wird wiederkommen, glaubt mir. Man wird Einrichtungen schaffen, viel effektiver arbeiten, viel feiner als die Stasi. Auch das ständige Lügen wird wiederkommen, die Desinformation und der Nebel, in dem alles seine Kontur verliert.“ (Bärbel Bohley, 1991 ;0)

  4. « Auch das ständige Lügen wird wiederkommen, die Desinformation und der Nebel, in dem alles seine Kontur verliert.“ (Bärbel Bohley, 1991 ;0) »

    Schon gut gesehen, damals in 1991.
    Die Frage ist nur:

    Wer ist aber hier der Lügner und wer verbreitet Desinformation und Nebel?

  5. Je suis profondément choqué par les commentaires anti-vaccin que je lis ici.
    Ils reflètent un cynisme et une désinvolture qui me choquent.

    Alors, permettez-moi de donner la perspective d’une expérience personnelle.
    Je vis au Royaume-Uni et souffre depuis quelque temps d’un cancer qui exige que je me déplace chaque jour pour une visite au Royal Marsden Hospital à Londres.
    Le Royal Marsden est un grand centre oncologique et les dizaines de personnes que je rencontre tous les jours côtoient donc à longueur de journée des patients dont l’immunologie a été anéantie par les traitements qu’ils subissent.
    J’ai été moi- même doublement vacciné contre le covid et j’ai donc peu à craindre (côté covid) pour ma propre santé.
    Je suis pleinement conscient toutefois que cela ne me protégera pas contre une infection qui, si elle ne m’affecte pas moi, risque de passer à d’autres que je pourrais rencontrer.
    Très conscient de cela, je me suis imposé depuis des mois, à moi et mon épouse, un régime d’isolement où je ne vois plus, ou très rarement, mes enfants, petits-enfants, amis etc.
    Vivant dans un pays où le variant delta fait rage, je n’utilise plus les transports publiques.
    Mes déplacements journaliers à l’hôpital pour mes sessions de radiothérapie, je les fais en voiture privée, avec des frais qui frôlent les 1600 Livres par mois.

    Ce sont des sacrifices que je m’impose parce que l’idée que je puisse être à l’origine d’une infection de covid dans un hôpital de cancéreux m’est insupportable.

    Je prie sans doute beaucoup moins que la plupart d’entre vous: mais ce sacrifice, c’est cela ma prière.

    1. We don’t share the same experience. La semaine dernière 8 sur 10 patients-Covid étaient bel et bien vaccinés à l’hôpital de Maastricht. En effet, ce n’est pas qu’aux non-vaccinés d’être prudent vis à vis de l’autrui.
      Quoi qu’il en soit, je vous souhaite bon courage. May you find refuge and comfort in Jesus’ Sacred Heart. Be blessed Kees.

    2. KS: Même si nos opinions sont tellement divergentes, je ne peux qu’être ému face à l’épreuve de cette terrible maladie qui vous accable. De grâce, ne voyez pas en mes propos la moindre hypocrisie. Voyez en moi seulement un homme qui prie pour vous et qui attend du Seigneur qu’il vous aide et vous fortifie dans ce terrible mal qui vous atteint. Faible devant vous, je n’ai pas de conseil à vous donner. Mais voilà, démuni, j’aimerais simplement vous tendre ma main. Que le Seigneur vous bénisse et que la Vierge vous protège à jamais, J-P

      1. JPS: Merci pour ces sentments!
        Je les sais sincères quelles que soient nos différences.
        Je suis épuisé du fait des traitements que j’ai subis, mais les pronostics sont bons.
        J’ai un excellent moral.

        1. Merci K.S. Rassurantes nouvelles que les pronostics soient bon et que dans l’épreuve que vous vivez, vous avez un excellent moral! Vous êtes très courageux. et je ne peux que prier pour que vous puissiez être au plus vite délivré de cette terrible maladie. Personnellement, je n’aurais pas votre force. Très dépressif, je viens de subir une nouvelle épreuve qui me conduit au fond du gouffre. Il y a deux jours, j’ai perdu ma chère maman. Elle était la bonté même et jamais, je ne pourrai assez la remercier pour tout l’amour qu’elle a donné, pour toute la foi dont elle était animée. Je me sens tellement seul depuis qu’elle n’est plus là. Dans la maison de repos où elle se trouvait, elle avait reçu deux doses de vaccin. Elle avait déjà été très malade suite à la deuxième dose, et beaucoup plus encore quand il y a dix jours, elle a reçu la troisième. L’ayant eue au téléphone le matin du jour de son décès, elle m’a dit (sous masque à oxygène) combien elle regrettait cette troisième dose. L’après-midi, c’était fini. A présent, je n’ai que mes deux mains pour pleurer. Pardon de vous dire cela, Kess, mais je n’en peux plus. Si vous le voulez bien, priez pour elle, priez pour moi, comme le le fais pour vous aussi à l’égard de ce fardeaux que vous porter avec tant de courage. A certains moments de la vie, je le crois, il n’y a plus place pour les idées, mais seulement pour ces pauvres qui, au bord du chemin, attendent un peu de compassion. En union dans la prière et en vous demandant pardon, J-P S

          1. Sincères condoléances pour la perte de votre Maman.

            Comme vous l’expliquez, sa foi était forte et aujourd’hui elle contemple l’infini… plus de
            souffrances ni d’inquiétudes, mais la rencontre à laquelle elle pensait certainement souvent.

            Le temps passe, le chagrin s’estompe – un peu – mais la personne aimée reste toujours auprès de nous….

            Bon courage.

  6.  » Alain Finkielkraut a dit: « Il est celui qui a réduit 2000 ans de christianisme en un insipide message philanthropique ». »
    _ _ _ _

    Ben, Monsieur Finkielkraut (philosophe, écrivain, polémiste ?) peut dire et écrire ce qu’il veut en vertu de la liberté d’opinion et d’expression mais cela n’oblige personne à penser comme lui; c’est une opinion parmi d’autres.

    Il me semble que le message du Christ était fondamentalement philantrophique, même si le mot n’apparaît pas comme tel dans les textes… (Ce sera donc mon évangile à moi ( ;-) )

    Rappelant Luc 12 – 57 « Et pourquoi ne discernez-vous pas de vous-mêmes ce qui est juste? », j’ose dire que Monsieur Finkielkraut est dans l’erreur !

    Le message de notre Pape François est très loin d’être insipide ! François est celui que j’attendais, il tient un discours pour notre temps et s’il n’était pas venu, je ne serais peut-être plus dans l’église aujourd’hui…

  7. « La vaccination est la panacée pour tous. » Je n’en sais rien n’ayant pas fait d’études scientifiques, je constate seulement que c’est LE moyen dont nous disposons et je me suis donc rendue à la vaccination dès que j’ai pu le faire parce que je crois que c’est LE geste que nous pouvons poser pour nous protéger et nos proches par voie de conséquence.

    Je n’arrive pas à comprendre les réticents mais la page d’Eric de Beukelaer n’est pas consacrée à savoir quel est le meilleur traitement ou pas, simplement nous n’en avons pas d’autre, voilà tout.

    Je vous rassure : depuis le mois de mars je me porte tout à fait bien …

    1. Marie madeleine. Soyez rassurée, je suis vacciné. Je suis pro vaccin mais je permets à d autres d avoir une opinion contraire. Personne, il me semble n a les connaissances scientifiques abouties qui permettent de dire que c’est la panacée.
      Je constate que beaucoup de gens sont atteints du covid alors qu’ils sont vaccinés. Voir article de la llb de ce jour.

      Mais ce n’est pas le sujet. Le sujet c’est de permettre à chacun d avoir son opinion et de respecter les opinions des autres.
      Et dans le fond même ça, c’est pas le sujet puisque le sujet c’est le message du christ qui dit aime dieu et aimez vous les uns les autres…

      1. Pour revenir à votre dernière phrase c.a.d. au sujet principal, Jean-Michel, j’aimerais rappeler une réflexion que JPS a exprimée sur ce blog il y a quelque temps. C’est une pensée qui m’a touchée, vu la tournure de la discussion.

        « Jean-Pierre Snyers dit :
        20 août 2021 à 14 h 43 min
        Quelques mots pour vous dire que je suis content de vous lire K Scholtes et de comprendre que vous allez bien. Malgré nos différences, je pense que nous nous respectons et que nous ne voulons absolument pas sombrer dans une animosité qui risque de nous rendre peu digne de Jésus-Christ. Aussi, que le meilleur vous arrive et cela, sans aucune hypocrisie de la part d’un chrétien qui souffre de voir ce que devient l’Eglise actuelle. »

        Que pourrait-on souhaiter de plus à Kees?
        Veel beterschap!

  8. Jean-Michel Arlon On n’a jamais promis aux vaccinés qu’ils seraient pour toujours « hors d’atteinte »; ce qu’on a dit – et répété – c’est que, s’ils étaient touchés par le Covid, ce serait moins gravement et qu’ils ne subiraient pas ce qu’on subi les nombreux morts de la première vague… On a tendance à oublier la catastrophe dans les maisons de repos et toutes ces personnes âgées qui auraient pu vivre encore quelques belles années, tranquillement !
    C’est comme la grippe hivernale : on se fait vacciner pour y échapper parce que, pour certaines personnes, comme les « seniors » dont je suis, elle peut être mortelle. Etonnamment, je n’ai pas constaté une levée de boucliers comme pour le vaccin anti-covid…

    Comme KS, j’ai passé des mois dans l’isolement, sans voir mes petits (et on me disait « patience, bientôt … » sauf qu’à 80 ans, le mot bientôt n’a pas le même sens ;-) ) et si j’ai choisi rapidement le vaccin c’était pour retrouver un peu les miens mais surtout pour les protéger !

    Il est vrai qu’il existe aussi de nombreuses personnes qui se laissent impressionner par des sites du combat « anti »; c’est regrettable.

    1. J’ai prié pour vous tous, les intervenants et lecteurs de ce blog en ce compris eric.

      C’est ma meilleure réponse à tout.

      J’ai surtout prié pour kees et jps qui semblent fragiles d un point de vue santé.

      J’ai la chance d avoir une bonne santé.

      J en remercie le Seigneur.

      J’ai prié lors à la messe ste Cécile à taisnieres sur hon ( France). Elle est dédiée à st donat.

      Cette messe fût un moment de joie immense.
      Permettez moi donc d oublier nos divergences, très futiles quelque part.

      Reste que la richesse d un blog comme celui-ci est à la fois de réunir des gens aux sensibilités communes mais aussi avec leurs divergences.

      Je souhaite donc à kees touts mes encouragements ainsi qu’à jean-pierre qui n a jamais caché ses difficultés.

      Les miennes ne sont pas physiques ( pour l instant..) mais spirituelles.

      Dans le fond je vous apprécie tous. Aimer serait sans doute présomptueux de ma part.
      Je suis trop faible pour aimer tout le monde.

      Vive la vie ici bas et au-delà !!!

      PS milles excuses pour mes fautes d’orthographe .

      1. En lisant les mails pleins de compassion de Jean-Michel Arlon, de kess, d’Eric, de Marie-Madeleine et d’autres, je me demande si le blog d’Eric ne pourrait pas s’intituler « Le blog de de la réconciliation »; c’est à dire un blog qui voit avant tout non pas la division de nos idées mais la personne qui souffre au bord du chemin. C’est là, à mon sens que peuvent se rassembler ceux qui croient en Jésus-Christ corporellement ressuscité; Celui seul qui nous ouvre les portes du ciel.. Tout en vous demandant pardon pour mes mots maladroits et pour ceux que j’ai pu blesser portez le pauvre que je suis dans vos prières et portez, je vous en supplie ma tendre mère afin qu’elle arrive au plus vite dans la gloire et dans le bonheur du Père Eternel, aidée par la Vierge Marie qu’elle aimait tant. Merci à tous et à toutes. Jean-Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.