Les oies du #Capitole se sont un temps envolées…

Chez les anciens Romains, les oies veillaient sur le Capitole… Leur efficacité ne résidait pas dans leur force, mais bien dans leur capacité à alerter en cas de danger. Ma chambre d’enfant et d’adolescent donnant sur un troupeau d’oies, je ne puis que confirmer ce fait: le plus petit mouvement fait en sorte que les oies hurlent… jour et nuit. 

De manière métaphorique, la démocratie est défendue par le cri  des « oies », que sont une opinion publique éclairée par un presse de qualité et soutenue par des institutions solides.  Hier à Washington, au Capitole, les oies ont paru s’être un temps envolées. 

Cela m’amène à deux commentaires:

1. Avec tant d’autres observateurs, je m’interroge sur l’erreur d’appréciation des forces de sécurité, qui a permis à une foule de protestataires de se rendre brièvement maître d’un des bâtiments les plus emblématiques de la première puissance mondiale. Les images qui font le tour du monde, vont durablement endommager la réputation de la démocratie américaine. Dans plus d’une dictature, des tyrans ont dû bien rigoler…

2. C’est une expérience que chacun de nous fait dans son quotidien: il existe des personnes qui sont incapables de « passer la main » et qui feront tout pour s’accrocher à leur petite parcelle de pouvoir. Président d’une association depuis de trop nombreuses décennies, politicien local incapable de penser sa succession, curé se croyant indispensable à sa paroisse, etc. « Partir, c’est mourir un peu », dit le poète. Quitter une fonction, c’est faire une expérience anticipée de sa mortalité. Beaucoup résistent donc par peur de mourir; quitte à entraîner dans leur chute, les institutions qu’ils sont supposés servir. D’où l’importance, à tous les niveaux, de mandats clairs et limités dans le temps, permettant une transition paisible.

Heureusement que la démocratie américaine est solide et que les oies sont revenues veiller sur le Capitole. Sinon, hier à Washington, que serait-il advenu…?       

26 réflexions sur « Les oies du #Capitole se sont un temps envolées… »

  1. Monsieur l’abbé , permettez moi de rebondir avec une réflexion au niveau belge.
    Depuis combien de temps ( et je prendrai quelques exemples au hasard , sans parti pris ) Mr Di Rupo est au pouvoir ? de même Didier Reynders, la famille Michel ( de père en fils ) , la famille De Croo ( de père en fils ) idem pour la famille Ducarme, la famille Daerden, etc…on peut en citer bien d’autres.
    Quand ces gens là donneront ils une chance aux autres d’exercer un peu de pouvoir ?
    Savent ils partager le pouvoir en Belgique ? Sauront ils un jour passer la main ?
    Sommes nous alors si parfaits que pour donner à longueur d’informations de ce jour des leçons aux USA?
    Je suis comme vous. Je m’interroge. Et je ne puis qu’avouer que je ne connais pas du tout les Usa et donc incapable d’avoir un avis si tranché que les médias semblent nous donner.
    Ce n’est jamais si noir d’un côté ni si blanc de l’autre. Merci à vous. JM ARLON

  2. J’ai trois questions qui s’ajouteront à vous interrogations. Evidemment, ce sont des questions qui dérangent, ce que j’espère vivement. Allez, on y va:
    1) Croyez-vous vraiment que les électeurs du Président Donald J. Trump allaient indéfiniment se laisser insulter (« les exécrables »), se laisser humilier et se laisser voler une élection dont les preuves sont accablantes et tout cela sans jamais broncher? Jusqu’à présent, l’état profond n’a rien fait des preuves pourtant accablantes. Normal, il est mis en cause directement par le Président. C’est un peu comme appeler la police pour dénoncer…cette même police. Pas si simple. Pendant 4 ans et même déjà durant la campagne électorale de 2015, rien, absolument rien n’a été épargné au Président. Ils ont passé au crible son apparence physique, son épouse, ses enfants, ses sociétés, ses déclarations fiscales, ses frasques de jeunesse, ses politiques, ses choix de collaborateurs. Nous avons eu droit à un matraquage permanent et sans précédent. Ce fut chaque fois pareil avec TOUS les derniers présidents républicains. Cela avait commencé avec le Gipper. Puis ça a été Bush père, puis le fils et enfin Trump, pourtant tous démocratiquement élus. Avec Trump, il n’y a pas eu de nouvelle guerre et l’économie américaine a été remise sur pied avec une superbe réforme fiscale, ce qui a permis de rapatrier bien des sociétés qui avaient désinvesti et d’attirer à nouveau des capitaux étrangers. Et puis, aujourd’hui, pour dénoncer cet « imbécile de Trump », on cite même George W. Bush. C’est curieux alors que pendant 8 ans, on a craché sans arrêt sur lui. Les Républicains, eux, n’ont pas fait ça avec les Présidents Obama et Clinton. Ils auraient pu car il y avait matière.

    2) Comment se fait-il que les bons médias à la mémoire fort sélective et à la morale fort élastique poussent aujourd’hui des cris de dindon en voyant ce qu’il s’est passé au Capitole avant-hier alors qu’après le décès par overdose du délinquant notoire George Floyd, ils se sont tus dans toutes les langues lors des pillages et du siège de certaines grandes villes américaines par les antifas, les black lives matter et autres et ce pendant plusieurs mois, sans oublier les viols et les assassinats sommaires perpétrés par ces crapules gauchistes et encouragés par le parti démocrate qui n’y voyait à l’époque rien à redire?

    3) Que disiez-vous en octobre 1993 lorsque le Président Boris Yeltsine bombardait le Parlement russe avec ses tanks? Pourtant ce parlement, c’était le coeur de la jeune démocratie russe. C’était aussi en plein centre de Moscou. Ce serait une forme de racisme de dire que la Russie n’est pas une démocratie. A de nombreux égards, ce pays est devenu bien plus démocratique càd. libre que la Vieille Europe donneuse de leçons mais dont les institutions ne sont pas du tout élues démocratiquement, la cooptation par les copains étant de mise, ce qui est une autre raison expliquant le Brexit.

    Et une dernière pour la route, comment se fait-il que Twitter et Facebook qui se gaussent de la démocratie se permettent d’effacer les messages d’un Président des Etats-Unis d’Amérique? Sur quelle base?

    1. Mince ! je ne m’attendais pas à vous voir encenser Trump : je vous croyais plus porté sur l’encens de nos églises ! quelle déception pour moi !

      1. Pouvez-vous être plus concrète? J’ai posé trois questions pourtant claires. Aucune obligation d’y répondre. Mais je me base sur des faits et les faits sont là. Exemple: on entend souvent dire à tort que les Républicains sont racistes, en particulier Trump. En son temps, c’était George W. Bush le raciste. Mais avez-vous entendu parler de Candace Owens, de Mia Love, de Bob Parks, des professeurs Walter Williams et Thomas Sowell, de Dinesh d’Souza et de tant d’autres personnes de couleur qui sont républicaines? Regardez les ministres du gouvernement de Trump. En 2020, le vote pour Trump a battu tous les records de voix au sein des minorités noires et hispaniques. Avez-vous entendu parler de Vernon Jones, ce représentant démocrate géorgien noir qui a tout récemment rejoint le parti du Président après avoir fait campagne pour lui ? Et le KKK n’était-il pas le bras armé du Parti Démocrate dans les états du Sud?
        Aviez-vous connaissance de ceci, c’est tout chaud: « Speaker Nancy Pelosi’s Democratic majority proposed to eliminate “father, mother, son, daughter, brother, sister” and all other language deemed insufficiently “gender-inclusive” from House rules. They would be ¬replaced with terms like “parent, child, sibling, parent’s sibling” and so on. “Mother” — among the most important concepts in human life — would be erased from the lexicon of the US House of Representatives. It’s important to recognize how radical this is. And no, it isn’t akin to updating federal law to replace “policeman” with “police officer,” a rational corrective sought by feminists for generations. But “mother” is a fundamental biological, emotional, familial reality. It captures the irreplaceable bond between a baby and the woman who bore her in her womb. That others can be excellent guardians — a fact no one disputes — can’t justify extirpating Mom from our vocabulary. (For that matter, the political erasure of “dad” is also dehumanizing, because it ¬entails the loss of our capacity to describe relationships that define what it means to be fully human) ». Je ne veux pas de cette société stérile soi-disant progressiste. La gauche « morale » s’étonne aujourd’hui du retour de manivelle qui est arrivé bien trop tard et, certes, de manière bien maladroite et contreproductive. Alors, quand c’est pas le genre qu’il faut « débinariser » afin de mieux s’affirmer (on ne rit pas svp), c’est l’avortement post-natal pour commercialiser les organes, n’est-ce pas Hillary C. On y arrivera. La gauche se cherche une raison d’être: les migrants (afin d’assurer ses arrières électorales), le réchauffement climatique (que nos pays « démocratiques » d’extrême-pauvre doivent encore nous prouver, mais ça, c’est en option), la théorie du gender, la distanciation socialiste, la redistribution (dont l’efficacité reste également à prouver), le constructivisme, l’ingénierie sociale, le capitalisme de connivence, etc. Il est temps que les gens qui ne se reconnaissent pas dans ces âneries ne se laissent plus faire. Vive la Liberté de penser, d’entreprendre et de vivre. Ce n’est pas l’état qui donne les droits. Mais par hasard, cela vous dérangerait-il que des personnes pensent autrement et refusent de croire aux mensonges des usurpateurs ? Enfin, on nous parle de conspirationnistes néo-nazis parmi les émeutiers d’avant-hier. Disons que le politique n’est pas responsable (pour une fois) des origines de son électorat. L’état est devenu la nouvelle religion alors que ce n’est qu’un outil de gestion des domaines dits « régaliens », rien de plus, rien de moins, tâches qu’il remplit de plus en plus mal pour un prix de plus en plus élevé alors que ses ratages n’ont aucune excuse sérieuse. Le Christ me guide à travers cette Parole: « L’homme est-il fait pour le sabbat (l’état érigé en dogme) ou le sabbat est-il fait pour l’homme? » L’Amérique et le monde libre doivent se préparer à une période sombre de déclin irréversible et liberticide. Cette fois-ci, c’est la bonne. A moins que…

  3. A Delmotte, Patrick Bourguignon et autres distraits ….
    Sous l’article  » Coup de gueule contre ….  » d’il y a 15 jours, Jean Pierre Snyers a timidement, le 17 décembre 2020 à 16h 55′, demandé une prière à tous les commentateurs ( après avoir évoqué un état dépressif grave ).
    Malgré mes appels du pied, Mrs Delmotte et Patrick Bourguignon ont continué le  » débat  » comme si de rien n’ était.
    J’en conclus qu’ils ont commenté dans le vide, centrés sur eux- mêmes, SANS AVOIR LU LES COMMENTAIRES PRECEDENTS.
    Je me doutais depuis longtemps de l’absence de véritable débat, d’écoute, d’attention à autrui.
    Mais maintenant la preuve est faite.
    Cette manière de  » débattre  » fait fuir tout le monde ou peu s’en faut.
    Bonne soirée à tous .

    1. Chère Muriel, vous avez raison de nous rappeler à notre devoir d’attention les uns envers les autres et à une attitude d’écoute pour ceux qui sont en difficulté. Prions pour JP, pour que sa santé s’améliore et qu’il retrouve plaisir à débattre avec nous sur cette page que nous offre généreusement Eric de Beukelaer ! Bonne nuit et bon repos ….

        1. Qu’est-ce que la prière pour Monsieur Snyers vient faire? Vous voulez toujours faire taire ceux qui ne partagent vos idées au nom de ci, au nom de ça. Des articles très intéressants sont publiés par le père Eric de Beukelaer chaque semaine sur ce site. Un tas de sujets y sont abordés. Certains sont plus immédiats que d’autres qui inviteront plutôt au recueillement. Mais les articles méritent ou appellent des commentaires divers ou pas. C’est le jeu d’un blog. Il n’y a rien de personnel. Nous sommes quasi-tous croyants sur ce site mais nous venons d’horizons différents avec nos expériences différentes qui peuvent nouds amener à des avis ou des positions très différents et parfois très affirmées. Mais ma vision des choses n’est certainement jamais dictées par les media car ma vie n’est pas réglée par les media qui ne sont qu’un point de vue parmi tant d’autres. Leur unanimité et leur arrogance dans plein de domaines me dérangent fortement de sorte qu’ils ne sont plus vraiment crédibles à mes yeux. Où sont les analyses étayées, où est le journalisme d’investigation? Ce n’est que parti pris, à priori et jugements à l’emporte pièce. Trump n’est qu’un sujet de plus où l’information n’est pas traitée au nom du politiquement correct. C’est inacceptable dans des pays qui se disent « démocratiques » càd. libres et de libre pensée. Tout de suite, on applique la « cancel culture ». A moins que la démocratie ne se limite à la dictature de la majorité. Une amie espagnole fit un jour un lapsus: « Quand les socialistes, euh pardon les démocrates, sont arrivés au pouvoir après Franco… ». Si effectivement, la démocratie, c’est être de gauche et rien d’autre, alors pas pour moi car cela ne m’intéresse pas. Par ailleurs, mes messages mettent la Foi en relation directe avec le sujet traité dès que faire se peut. Quant à Monsieur Snyers, je suis avec lui et il a tout mon soutien. J’ai lu son blog et c’est brillant. Je le rejoins sur pas mal de choses d’ailleurs. Dommage qu’il se soit arrêté d’écrire. Bon dimanche.

  4.  » Quant à Monsieur Snyers , je suis avec lui et il a tout mon soutien. …. »
    Monsieur Snyers nous avait demandé une prière . Les prières sont des demandes qui s’adressent à Dieu. Dès lors , votre soutien, hein ….:-) ……. vous n’êtes pas Dieu, enfin pas encore, que je sache.

    1. Il est tout de même piquant de vous voir vouloir répondre à la demande d’une personne et de mobiliser le site en ce sens alors que vous et un ancien blogueur n’avez eu de cesse de vilipender les trois-quarts du temps cette personne au fil des messages. Prier pour cette personne est une chose qui n’empêche aucunement de continuer le fil des commentaires. Je ne peux parler en son nom, mais il ne souhaite certainement pas que tout s’arrête pour autant. D’ailleurs, Monsieur Snyers et moi passons un peu par le même chemin de croix en ce moment.

      1. A Patrick Bourguignon,
        J’essaie de répondre à toute demande de prière d’où qu’elle vienne. en toute humilité et de tout mon coeur.
        Je ne vois pas où et quand j’aurais  » vilipendé Jean Pierre Snyers les trois quarts du temps  » ( Il doit il y avoir confusion de personnes ).
        Paulinien, il nous exhorte à temps et à contretemps de penser à la Passion de Jésus mort pour nos péchés. . Il m’ aide à me souvenir , dans mes prières ,des âmes oubliées du Purgatoire. En politique, par contre, je ne le suis pas .
        Car au fond , et ce depuis très lontemps, la politique ne m’intéresse pas vraiment .

        Au moment des élections je serais partisan d’un programme recto verso toutes boîtes. ( Je n’ai plus la television) Je suis de loin les analyses de Pax Christi, de Sant’ Egidio , d’ Ecokerk …. Je me sens proche du Père Daens, du Père Damien , de  » Souffle de Vie  » ….. Pour moi les idéologies sont des idoles.

        Parfois, c’est vrai je défends bec et ongles tel ou telle PERSONNE injustement accusée. Il m’est donc arrivé de défendre JP Snyers , entr ‘autres.

        Bon dimache à tous

        1. Précision : Je voulais dire : un programme sur feuillet recto verso par parti , par candidat. Pas de campagne televisée ni autre pub.

      1. A Muriel Lehembre, à Muriel Bailleul et à Muriel Lehembre-Bailleul. Figurez-vous que « Daens » a été pendant très longtemps mon film préféré. Un chef d’oeuvre très supérieur au « Germinal » de Claude Berry. Mais il s’agit d’une histoire d’une autre époque. Par ailleurs, Adolphe Daens était également très proche du mouvement nationaliste flamand de cette fin du 19ème siècle, ce qui fait qu’il n’est pas très connu chez les Francophones. Mais il a refusé de jeter le bébé (la Parole du Christ) avec l’eau du bain (l’Eglise des riches, celle d’avant Léon XIII et du catholicisme social). Je me sens par contre très proche de Jean-Paul II « Le socialisme est une insulte à l’intelligence » (c’est un « understatement »), du Père Jerzy Popieluszko (Solidarnosc), du Cardinal Jean-Marie Aaron Lustiger (les JMJ notamment) et du Père Robert Sirico « Defending the Free Market – the Moral Case for a Free Economy » que pas mal de religieux et leurs ouailles devraient lire de toute urgence.

        1. Le ton est redevenu serein, je m’en réjouis. Mais ma déception reste entière.
          La demande de prière de Jean Pierre Snyers du 17 décembre n’ a été entendue que par Marie Madeleine Clobus et moi même.
          Comment faire confiance à des intelligences politiques affectivment sourdes et aveugles ?

          1. Mais le ton n’a jamais cessé d’être serein de mon côté. A propos, dites-nous combien de temps la demande de prière de Monsieur Snyers doit être observée afin de vous servir de tentative de censure? C’est juste une question.

        2. A Patrick Bourguignon,
          « Daens, une histoire d’une autre époque  » ?
          L ‘absence de lois sociales, les salaires de misère, le travail insalubre ( minerais de sang, soufre etc…) le travail des enfants se sont répandus comme une lèpre dans le monde entier . Et tout ça pour du textile , des gadgets, des objets obsolescents …..Tandis que l’ écart entre les riches et les pauvres augmente.

  5. Une seule et même personne…. ( bailleul est mon nom de jeune fille )
    Sur Fb je suis muriel bailleul gent et on peut voir que je ne place rien de vraiment politique.
    J’ ai d’ailleurs débuté ma page fb par la chanson de Jean Jacques Goldman  » Si j’ étais né en 17 à Leidenstadt).
    Je place parfois chaque jour quelque chose ( FB est mon aide- mémoire) mais rien qui dure plus de 3′ à lire, 5 ‘ à écouter.
    Merci de nous faire part de vos auteurs préférés et  » héros « .
    Saviez -vous qu’en 2015, Mgr Leonard a pris le train d’Alost pour déposer une gerbe de fleurs devant le memorial d’ A. Daens en faisant un discours de réhabilitation  » ? Ceci face à une soixantaine de personnes :  » les amis d’ Adolphe Daens.
    Je suis trop vieille pour encore lire les livres que vous citez mais je peux toujours chercher sur wikipedia ;-) . Merci.
    En économie je suis attirée par le livre de Gaël Giraud s.J. et Cécile Renouard ( soeur assomptionniste ) :  » 20 propositions pour réformer le capitalisme « . Je pense que c’est dans la lignée de Jean Paul II qui condamnait à la fois le communisme et le capitalisme sauvage.

    1. Il n’y a pas de capitalisme sauvage, mais juste du capitalisme de connivence qui n’a absolument rien à voir avec la libre concurrence et la liberté d’entreprendre. Ce n’est donc pas le capitalisme qui doit être réformé, le capitalisme n’étant pas une idéologie car le capitalisme ne fait aucune promesse de lendemains qui chantent (souvent très faux) et n’impose rien du tout à qui que ce soit. C’est juste un système pragmatique basé sur l’initiative et la volonté privées qui a permis à ceux qui l’ont appliqué de se sortir de la misère. Des millions de gens s’en sont sortis grâce au capitalisme. Les fort bien chères soeurs que vous me citez font donc vingt propositions pour réformer le capitalisme. Je m’attends au pire. Avant de parler de ce qu’elles ne connaissent pas, elles devraient lire le livre du Père Sirico, entre autres. Après, on verra si leur vision du capitalisme sera toujours aussi étriquée car je vous l’ai dit, je m’attends au pire. Allez, Muriel, portez-vous bien. On ne fait que discuter. Et que Dieu vous bénisse bien.

      1. A Patrick Bourguignon,
        J’ ai sous les yeux les CV de Cécile Renouard et Gaël Giraud. Alors, svpl, relisez vous à leur sujet. Ce serait bien de respecter vos ( éventuels )lecteurs en n’ écrivant pas n’importe quoi.

  6. Je viens de remarquer les tweets sur votre site. Si l’on devait s’en remettre à la RTBFake, le CRISP (qui porte bien son nom), la « Première » (c’est une façon de voir les choses) ou Cathobel pour s’informer, le terme « lavage de cerveau » n’existerait plus. Prenons Laurence Haim, la désinformatrice-in-chief. En effet, en 2016, nous avons eu notamment droit à ceci:
    1) Barron Trump serait donc autiste, ce qui est évidemment faux. Mais imaginons que l’on s’en prenne aux filles Obama. Quel tollé cela aurait été! Mais si c’est Trump, alors ça va. Et puis, on viendra parler de respect.
    2) Melania aurait la tête vide, bien qu’elle soit née en Slovénie dans l’ex-Yougoslavie communiste où elle a étudié l’architecture et le design à l’université de Ljubljana avant de devenir modèle. Elle fait partie des donateurs de la Compagnie de Danse Martha Graham, de la Croix rouge Américaine et de la ligue athlétique de la police de New York. Elle a créé une ligne de bijoux et de montres. Melania parle couramment cinq langues: slovène, anglais, français, allemand et serbe. Et Elio? Et Hillary? Et Laurette? Et Joe Robinette Biden qui, lui, pratique couramment le langage des mains baladeuses sur les dames de 7 à 77 ans ?
    Faut-il continuer? Sans parti prix. Si l’on parlait des réalisations concrètes de Trump et du programme de Joe Robinette? Je ne vois pas comment on peut se dire chrétien et adhérer à ce programme. Et si l’on parlait de la corruption des Biden père et fils en Chine et en Ukraine? On peut s’attendre à une mise à l’écart plus ou moins rapide de Robinette une fois que le serment aura été prêté ce 20 janvier. Les scandales vont sortir et Kamala, la zinzin d’extrême-gauche, deviendra présidente f.f. et pourra ainsi appliquer le programme progressiste à reculons. Faut-il l’expliquer? Aaah les lendemains qui chantent faux.

  7. Je pense faire comme Kees et prendre un peu de recul, lire les articles d’Eric de Beukelaer et me garder encore d’intervenir; pour des débats politiques, ce ne sont pas les forums qui manquent !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.