24 réflexions sur « Notre-Dame du Narcissisme – La Libre p. 37 »

  1. BONNE MÈRE, Mr. L’Abbé…
    ce ne sont pas de vacances dont vous avez besoin mais d’une retraite…bien méritée ! Votre chronique de rentrée sur LLB de ce 14 août est désolante.
    Le vocabulaire d’abord. Obscur, imprécis, flatulent : ‘’quête d’intériorité’’, ‘’le désir d’élévation qui anime tout homme’’ ; ‘’les lourdeurs de l’univers mental’’ ; ‘’une déficience lucide’’ ; ‘’des choix de mort’’ ; ‘’l’aspiration à l’eau vive, opposée à la mare boueuse et fétide’’ … Qu’est-ce que ce fatras !?
    Et puis ce (dis)cours indigent, et ignare quant aux références, sur le ‘’moi’’ et le narcissisme !
    Mr L’Abbé, lors de vos prochaines vacances, munissez-vous donc de quelques lectures utiles autres que votre bréviaire. Comme par exemple LA FABRIQUE DE L’HOMME de J.P. Lévy et/ou L’HYPOTHESE STUPEFIANTE de F. Crick. Si vous voulez vous renouveler et moderniser vos connaissances quant au ‘’moi’’ (mais bien au-delà…), lisez donc du premier, dans l’édition O. Jacob de 1997, ne fusse que les pages 260 à 265 et dans le second, dans l’édition Plon 1994, la page 58. Rien que celle-là. Vous constaterez que les connaissances scientifiques convergentes démontrent que, née de la conscience de soi, ce fameux ‘’Moi’’ se confond chez l’homme avec la perception de son propre corps par ses sens. Ainsi se crée la notion, fausse, ‘’Moi et le reste du Monde’’, au lieu de ‘’Moi, partie indissoluble du Monde’’. Le dualisme est ainsi né. Il aboutit logiquement à une entité extérieure, Dieu.
    Et alors on rejoint le fondement du bouddhisme, mais aussi celui d’une Sagesse conquise dans un combat socratique, une retraite au désert, par d’innombrables Libérés Vivants. Libérés de quoi ? De cette dualité née d’une confusion endémique, bien que voulue (?) par la Nature qui nous en a doté, comme une exception dans le monde animal, afin de mieux nous armer pour notre survie… . Objectif un peu raté, vu sur le long terme ne trouvez-vous pas, mais qui fait le succès des promesses d’un Monde Parfait…Dans l’au-delà, au paradis, alors qu’il est maintenant et ici, dans l’imperfection que nous percevons par le fait de notre déformation essentielle.

  2. Je dois dire, humblement, manquant de connaissances psychanalytiques, que ce commentaire me paraît compliquer à plaisir un texte au fond très simple !

  3. Ai-je bien compris ce commentaire? Qu’ on me corrige, si besoin est.
    Voilà  » Le dualisme c’est pas bien. Les connaissances scientifiques convergentes le démontrent. Par ailleurs ce dualisme mène « logiquement » à Dieu ( aux religions monothéistes , je présume). Pourtant ce dualisme fut essentiel à notre survie.
    Nous sommes ici et maintenant dans un paradis mais nous ne voyons qu’imperfection à cause de notre déformation essentielle ( le dualisme ).

    1. Aujourd’hui nous sommes très nombreux, de par le monde, à fêter notre Maman du Ciel. Et le texte lumineux et simple du Père de Beukelaer fait partie de la fête.

    2. Madame,
      Votre interrogation vise-t-elle à une forme de dérision, un rien infantile, comme le laisserait à penser le commentaire posté une vingtaine de minute plus tard ? Ou aimeriez-vous sincèrement un éclaircissement ?

  4. A G.J. Corbisier
     » Ou aimeriez vous sincèrement un éclaircissement  » ?
    Je serai donc sincère.
    Aujourd’hui, catholiques et orthodoxes ( faites vous même le compte) fêtent la Mère de Dieu ( il y a aussi des musulmans qui la fêtent et des non pratiquants ).
    Sur ce blog et sur la libre, nous guettions le texte annuel, inspiré, nouveau à chaque fois, du Père de Beukelaer. Nous ne fûmes pas déçus.
    Par contre, votre commentaire hautain, vos arguments ad hominem m’ont quelque peu déstabilisée.
    Mais Marie, comme beaucoup de mères ( voir celle de  » la Mamma », de Ch.Aznavour ou la famille Van Rompaey ) réussit souvent à rassembler des enfants tant différents, de manière miraculeuse.
    Et j’ ai tenté, comme je l’aurais fait à n’importe quel repas de famille, de vous écouter.
    Mais j’ étais encore sous le coup de cette déstabilisation et la dérision a dû percer ( les preuves scientifiques ! ).
    C’est tellement bizarre de se faire traiter de  » dualistes  » alors que nous faisons tant d’efforts pour être des  » disciples qui n’avaient qu’un coeur et qu’une âme  » ( Actes des Apôtres ). Alors que nous faisons tant d’efforts pour voir Jesus dans les pauvres et les personnes à secourir. Alors que nous faisons tant d’efforts pour aimer nos ennemis et bénir ceux qui nous persécutent. Alors que nous sommes blottis tous ensemble, sans faire acception de personne, sous le manteau de Marie.
    Et ce, depuis 2000ans.

    1. Madame Lehembre-Bailleul
      Vous êtes certainement sincère et je respecte votre conviction. Aussi je ne chercherai pas plus avant à débattre. En vain d’ailleurs, vous ne cherchez pas vraiment à comprendre mais à affirmer vos propre certitudes (?)
      Deux éléments cependant à votre attention…et pour d’autres peut-être ? :
      a) Le culte marial n’a pas 2000 ans. Il remonte à 431 après J.C. (Concile d’Ephèse)
      b) Un extrait du livre de J.P. Levy, que je cite par ailleurs comme source de connaissances, d’observations scientifiques (et non de preuves. Elles ne sont jamais considérées comme définitives, mais, si contestées, elles doivent l’être dans un protocole rationnel identique).
      Le voici, vous en tirerez les conclusions qui vous conviennent : ‘’[…] La conviction limbique(1) est telle, la certitude de vérité est si profonde, qu’elle peut aller jusqu’à entraîner l’adhésion des autres (N.B : dont le cerveau à la même tendance). La sensation d’absolue vérité qui y est associée, en dépit parfois de tous les contrôles rationnels et de tous les arguments objectifs fournis par le néocortex, est certainement un élément moteur de nombreux comportements humains. Elles sous-tendent les certitudes religieuses, les passions nationalistes et même l’obsession acharnée de bien des scientifiques. […] biologiquement justifié, il permet d’éviter les douleurs du doute. Mais le déni limbique opposé à toute argumentation rationnelle anime aussi tous les extrémismes’’.
      (1) Le cerveau humain s’est constitué, au cours de l’Evolution, par l’accumulation de formes diverses qui se sont interconnectées. Les trois éléments principaux sont le cerveau reptilien, le cerveau limbique et le néocortex. Ils s’additionnent, s’interpénètrent, prennent alternativement le pas ou parfois dominent dans l’équilibre général.
      Je vous souhaite de bonnes dévotions.

      1. Merci, Monsieur Corbisier. Et merci pour vos souhaits.
        Je relèverais simplement un malentendu.  » Depuis 2000 ans  » réfère à  » efforts pour aimer ses ennemis, bénir ceux qui nous persécutent, voir Jesus dans les pauvres etc….  » et non pas au culte marial. ( culte marial est par aileurs une expression malheureuse, j’en conviens).

        1. Et quand bien même nous serions un peu trop dualistes à votre goût …. ( Ne fût ce que pour honorer la mémoire des yezidis). Où est le Mal ?

          1. Madame Lehembre-Bailleul
            Je vois, à votre question du 17 août, que vous au moins êtes sincèrement intriguée et ne vous complaisez pas dans les psalmodies qui ne servez qu’à se tranquilliser quant à ses propres convictions et n’apportent rien à personne d’autre qu’eux-mêmes (quoi qu’encore…).
            VOUS n’êtes pas ‘’un peu trop dualiste’’ et ce n’est pas ‘’à mon goût’’ croyez-le bien ! Le dualisme nous est imposé par la nature de notre cerveau, trompé par la conviction qui s’impose à lui : ‘’Je’’ (conscience de soi), je suis ce corps que je (re)sens (que serai-je d’autre aussi non ?). Nous, humains, sommes les seuls animaux à faire cette liaison trompeuse, avec, mais dans une mesure minime et apparemment sans conséquences identiques, certains primates supérieurs (chimpanzés notamment). Cette confusion dramatique, celle qui saisit Narcisse lorsqu’il se vit dans le miroir de l’étang, fait que nous nous sentons ‘’autres’’, en opposition avec le reste du monde. Et cela avec des conséquences souvent catastrophiques : violence, cupidité, exploitation maximale des richesses de la Planète à notre profit, religions et groupes religieux opposés les uns aux autres, etc…
            Nous n’y changerons rien, c’est l’ADN de notre Espèce. Seule une mutation… Mais n’y comptons pas trop. Avant que l’Evolution en arrive là nous aurons détruit notre environnement et notre possibilité de survie, avec bien d’autres espèces d’ailleurs. Mais pas la Vie pour autant. Elle se maintiendra, sous une ou l’autre forme. Un seul moyen pour temporiser cette ‘’chute’’. Prendre conscience de de ce phénomène et des conséquences qu’il provoque en nous-mêmes.
            Il n’y a ni ‘’bien’’ ni ‘’mal’’. Lao Tseu, dans le Tao Te King, dit : « Tous, sous le ciel, connaissent le beau comme étant le beau, voici le laid ! Tous connaissent le bien comme étant le bien,‘’voici le mal ! C’est ainsi que l’être et le non-être naissent l’un de l’autre, […].
            La perfection de notre imperfection.

          2. Monsieur Corbisier,
            Vous avez votre religion ,nous avons la nôtre. Mais vous ne mettez pas la vôtre en valeur en dénigrant d’abord la nôtre. Avec des arguments peu convaincants.

      2. Monsieur CORBISIER, Ah, ah , ah …… ! Vivez 26 ans dans un Sanctuaire Marial, percevez y la grâce de ces lieux, faites y du bénévolat, écoutez, lisez les publications des universitaires du lieu….. et alors seulement, vous pourrez étaler votre verbe…..Mais où en êtes vous ?? C’est sidérant !

  5. Témoignages de l’ancienneté de la piété mariale:
    « Sous ta miséricorde, nous nous réfugions, mère de Dieu. Ne repousse pas nos prières dans la nécessité, mais du danger, libère-nous:
    toi seule chaste, toi seule bénie. » (« Sub tuum praesidium ». Prière découverte sur un papyrus datant de l’an 250. Il semble qu’elle était utilisée dans la liturgie)
    « Que la foi me conduise en tout lieu et me prépare partout pour aliment le poisson de Source, très grand et pur, que la Vierge chaste prend et donne aux amis pour qu’ils se nourrissent toujours, en offrant un vin agréable qui s’offre mélangé avec de l’eau et du pain » (Epitaphe d’Albercio, évêque de Gérapolis en Frigie, daté de l’an 170).
    Peintures mariales:
    Adoration des Mages (Catacombes de Priscille à Rome, an 180. La Vierge apparaît dans une attitude majestueuse, assise e présentant son Fils à l’adoration des Mages)
    Vierge avec l’Enfant (Peinture datée de l’an 210 située également dans les catacombes de Priscille)
    Noces de Cana (Catacombes d’Alexandrie, années 200)

    1. Petite question à G.J Corbisier: Pensez-vous qu’une connaissance puisse venir d’ailleurs que de notre cerveau? Croyez-vous en la possibilité que le Réel puisse se communiquer dans ce que nous appelons le réel?

  6. Petite question à G.J Corbisier: pensez-vous qu’une connaissance puisse venir d’ailleurs que de notre cerveau? Croyez-vous en la possibilité que le Réel puisse se communiquer dans ce que nous appelons le réel?

  7. Intéressant, Paxomin ? Avec comme seule solution une mutation génétique improbable?
    Alors que sur ce blog, bon nombre de lecteurs sont hypersensibles, empathiques, compatissants et donc ne pensent pas  » Moi et le reste du monde « . Pour eux la solution c’est l’amour du prochain, l’ amour des ennemis ….et l’ aide de notre Maman du Ciel, l’ aide de la prière sont bien utiles ( c’est un euphémisme).

    1. correction : Des gens gens hypersensibles, empathiques, compatissants etc…ne se trouvent évidemment pas seulment sur ce blog. Je pense que ceux qui ne le sont pas sont une toute petite minorité. Et encore , l’espoir est toujours permis que leur charité un jour s’éveille, éclose.

    2. Chère Mme Lehembre,

      La mutation génétique était une faiblesse « théologique » du commentaire précédent en effet. Je sais que c’est l’un de vos chevaux de bataille, cela ne pouvait donc vous échapper.

      Je vous livre mon point de vue non défensif :

      En parlant de mutation génétique, et attendant une guérison de l’humain, au niveau de l’ADN, c’est à dire du corps. … M.Corbisier prolonger par là l’identification au corps qu’il dénonce.
      Dénoncer l’identification au corps d’un côté.
      Et d’un autre, attendre une solution corporelle, non dans l’ici et maintenant, mais dans un lointain futur.
      Cela ne va vraiment pas ensemble.
      Dit autrement, il n’y a pas de solution physique à des problèmes métaphysiques, si on me passe l’expression, donner quelque crédit que ce soit à ce genre d’idée, c’est bien la preuve que la compréhension de ce qu’implique réellement l’idée de désidentification au corps n’est pas parfaitement claire pour l’énonciateur.

      Dire qu’il va y avoir un jour une solution génétique à nos soucis, c’est encore reporter on ne sait où la question de notre salut, et en contradiction avec ce qui est dit plus haut, et ce manque d’harmonie dans vos propos malgré leur enthousiasme affecte évidemment le message des sagessses orientales que vous essayez de communiquer.

      M.Corbisier, si j’ai bien compris fustiger quelque endormissement spirituel était votre intention, alors vous ne m’en voudrez pas d’avoir relevé à la suite de ce que dit Mme L cet ennuagement que vous gardez vis à vis de ce que vous voudriez communiquer.

      Cdt

      1. correction : il y a sûrement , de par le monde, des milliards de personnes capables d’empathie, de compassion etc. .. Et nous avons l’espoir qu’un jour cette empathie s’éveillera chez les autres, même les plus réfractaires. Ce n’est pas contradictoire avec un certain materialisme ; la volonté d’aimer son prochain fait secréter les hormones de l’empathie ( ocytocyne et autres ? je ne suis pas spécialiste)

    3. correction : des gens hypersensibles, empathiques, compatissants …..il y en a sûrement des milliards( pas seulement sur ce blog, bien sûr ) . Et nous gardons l’espoir de voir cette empathie s’ éveiller un jour chez les plus réfractaires . Car là aussi nous sommes faits pour , scientifiquement parlant : tous nous pouvons secreter des hormones d’empathie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.