Ouvrages

Ouvrages publiés :

  • « Ce sexe… qui n’est pas celui des anges »
    (La vision chrétienne de la sexualité expliqué aux 17-25 ans.) éd. Fidélité 1999. Réédité en 2006 sous le titre : « Apprendre à vivre sa sexualité », éd. Des Béatitudes/Fidélité
  • « Que penser de… ? Les erreurs de l’Eglise »
    éd. Fidélité 2000
  • « L’Eglise de Judas. Essais sur les erreurs, fautes et péchés commis au nom de l’Eglise au cours de son histoire »
    éd. Fidélité 2002
    Réédité en 2011 sous le titre : « Quand l’Eglise perd son âme », éd. Fidélité/Avant-propos
  • « Du Temps où j’allais à la Messe »
    éd. Fidélité 2004
  • « Lettre ouverte aux déçus du christianisme »
    éd. Médiaspaul 2005
    Réédité en 2009 sous le titre : « Pourquoi je ne crois pas en la faillite du christianisme », éd. Nouvelle Cité
  • « Guide de lecture de l’abrégé du catéchisme »
    éd. Bayard 2006
  • « Une cuillère d’eau bénite et un zeste de soufre »
    avec Baudouin DECHARNEUX, illustr. Pierre KROLL, EME éd. 2008
  • « La bourse et la vie »
    avec Bruno COLMANT, illustr. Pierre KROLL, éd. Anthemis 2009
  • « Credo politique »
    éd. Fidélité/Avant-propos 2011

 

9 pensées sur “Ouvrages”

  1. Bonjour Monsieur L’Abbé de Beukelaer,

    Je suis heureux d’apprendre la sortie de « Credo politique » j’ai hâte de me le procurer avec votre dédicace et ce sera un plaisir le lire.

    Amitié,
    votre dévoué Marc
    (qui n’oubliera que vous étiez là quand il vous demandé de l’aide)

  2. Éric

    Joyeux Noël et Bonne Année 2012.

    Je suis très heureux d’avoir accès à votre blog, je trouve cela très intéressant et très utile.

    Merci beaucoup

    Manolo (Salamanque,Espagne)

  3. Bonjour, Monsieur l’ abbé et/ou Monsieur le Doyen,
    Bien apprécié votre chronique d’ hier dans La Libre » les aînés qui….. »; je me retrouve, je nous retrouve, mon épouse et moi, du côté des » cathos de progrès »; je regrette bien l’ époque 1960-1965, exaltante tant Vatican II soulevait l’ espoir, l’ enthousiasme, la fierté d’ appartenir à cette Eglise, qui s’ ouvrait sur le monde; « Vaste monde,ma paroisse » un livre peu banal, parmi d’ autres du Père Congar. Et puis, vinrent les années de désillusion, et il devint clair que la Restauration était en marche , et que les cathos conciliaires étaient bernés , comme je l’ ai écrit dans un petit texte publié dans le courrier des lecteurs de La Libre du 9 janvier dernier. Voilà, c’est comme ça ! L’ Eglise ; c’est à la fois, sa Hiérarchie toute-puissante, autocratique et c’est aussi le Peuple de Dieu, proclame Vatican II, mais clairement cette notion de Peuple de Dieu est subversive, car permettant aux fidèles de s’ assumer, de se désinfantiliser…..et cela a effrayé le Pape et les monsignori qui l’ entourent….Bon, inutile de se lamenter davantage, car je vous rejoins quand vous parlez du Christ, qui est l’ essentiel de notre vie chrétienne.Depuis longtemps, je ne prête plus aucune attention à ce que Rome pense, dit, écrit…Basta!!! Le Christ , son Evangile et la messe dominicale sont « les pierres d’ angle » de ma vie de croyant. Que l’ Eglise soit clairement divisée en deux , à qui la faute? Peut-on s’ interroger dans les hautes, voire les très hautes sphères? Je crains fort que le Pape ne déroule le tapis rouge pour les lefebvristes…certes, revenir à la messe en latin et à la liturgie en dentelle me rajeunirait bigrement , car je reviendrais aux années où j’ étais acolyte dans mon église paroissiale de Thimister…..
    Allez, d’ accord, c’est pas gentil d’ écrire cela; je m’ en repens….
    Merci de m’ avoir lu et au plaisir de vous lire bientôt dans la Libre….
    Michel Meessen, Tamines.

  4. Monsieur l’Abbé,

    La conférence ci-dessous sera-t’elle nouvellement organisée en 2013 (Diocèse de Tournai)?

    « site diocèse de Tournai: Dans une société sécularisée, avec des citoyens aux convictions philosophique et religieuses diverses, comment dès lors encore fonder une civilisation humaniste ? Par l’abbé Eric de Beukelaer. Entrée gratuite
    Date(s), horaire(s) et lieu(x)
    Le 18/10/2012 à 19:00 (Château de Bourgogne – Place de Bourgogne à 7730 Estaimbourg)  »
    Téléphone de contact 056 48 13 45  »
    D’avance, je vous remercie de votre réponse,
    bien à vous.

  5. Les Fêtes Païennes

    La Bible ne déclare nulle part que les célébrations du Dimanche, de Noël, de la Carême, de la Pâques, ou d’Halloween devraient être tenues comme sacrées.
    Dimanche devint le jour d’adoration en usage après la période apostolique. Ce jour fut décrété être le vénérable jour du soleil, et travailler en ce jour là fut interdit par l’empereur romain Constantin en 321 de notre ère. Il n’existe aucun commandement ou exemple dans la Bible qui puisse permettre d’affirmer que le premier jour de la semaine est le Sabbat chrétien. La célébration de Noël trouve ses origines dans l’ancienne fête païenne romaine des Saturnales, qui commémorait la renaissance du soleil. Le jour de la naissance de Jésus nous est inconnu, et il n’y a pas de précédent biblique qui nous autorise à la célébrer durant la période de Noël. La célébration de la Pâques fit son apparition au 2ieme siècle de notre ère et se substitua à un festival de printemps honorant la déesse païenne Astarté. La Bible ne nous autorise pas à célébrer la résurrection de Christ lors du dimanche de Pâques. Toutes les évidences témoignent que Christ fut ressuscité tard le jour du sabbat juif, sans autres indications précises quant à sa situation dans le calendrier et sa célébration. Le Messie fut crucifié et enterré un mercredi et les prophéties affirment que Jésus devait être enterrée pour trois jours et trois nuits.
    Halloween est à l’origine une célébration basée sur des pratiques superstitieuses en lien avec les mauvais esprits et le monde des morts. Les chrétiens ne devraient pas célébrer Halloween pas plus que le jour de la Toussaint.

    2 Corinthiens 6:14-18 ; Jérémie 10:2-10 ; Matthieu 12:38-40 ; 28:1-6 (Version Darby) ; Marc 8:31 ; 9:31 ; 1 Corinthiens 10:1,8-22.

    Si vous désirez en savoir plus, écrivez-moi : baert.c@gmail.com

  6. Monsieur l’abbé

    Vos textes sont rafraichissants pour le coeur et l’esprit. Je vous en remercie car en ces temps de morosité un peu vulgaire et de cynisme un peu médiocre vos écrits élèvent la réflexion. Ils sont bienvenus dans le paysage médiatique devenu trop souvent plattement « ordinaire ».
    Oserais-je – sans vous contraindre – vous suggérer de continuer ?

  7. j’ ai appris à vous connaitre Mr le curé par vos écris et homélie; vous avez une manière tellement simple et riche de faire passer le message biblique. Vos commentaires de l’évangile m’ont toujours secoués , ajoutent quelque chose dans mon bagage spirituel et me permettent de grandir dans la foi. Vous êtes une richesse pour notre unité pastorale et je penses que nous avons vraiment la chance de vous avoir comme curé. Que Dieu Vous Bénisse.

    Henry Nsenga
    Membre de la communauté St Christophe
    Rédacteur de CHAÎNON (périodique de groupes du Renouveau Charismatique dans le Diocèse de Liège)

  8. Bonjour M. L’abbé,
    Je m’adresse à vous, pour vous demnder une confirmation ou un démenti de propos tenus par un prélat de l’Eglise, je veux parler de Mgr Amel Shimoun Nona, archevêque de Mossoul. Je viens de recevoir par Internet un message rapportant ses prétendues déclarations au « Correra de la Sera »:
    « Notre souffrance, ici en Irak, n’est qu’un prélude à ce que vous-mêmes, chrétiens européens et occidentaux, devrez subir dans un futur proche », a insisté l’archevêque à ses frères chrétiens d’Occident.
    « S’il-vous-plaît, il faut que vous fassiez les efforts nécessaires pour comprendre ceci:

    Vos principes libéraux et démocratiques n’ont aucune valeur aux yeux de ces musulmans fanatiques. Vous devez reconsidérer la réalité du Moyen-Orient, car vous continuez actuellement d’accueillir un nombre croissant de musulmans chez vous. Je vous mets en garde car vous aussi, vous êtes en danger. Il vous faut immédiatement prendre des décisions courageuses et difficiles, y compris en allant à l’encontre de vos principes de vos lois et liberté. Vous croyez que tous les êtres humains sont égaux sur cette terre, mais ce n’est pas une chose acquise selon les différentes religions.

    L’Islam n’a jamais décrété que tous les êtres humains sont égaux.
    Le mot “Amour” n’existe pas dans le Coran.
    Vos valeurs ne sont pas leurs valeurs et ils ne le seront jamais.

    Si vous ne comprenez pas cela RAPIDEMENT, vous deviendrez les victimes d’un ennemi hypocrite, menteur et imposteur que vous aurez accueilli, vous-même et bras ouverts, dans vos propres pays».

    J’ai peine à croire qu’un chrétien, à fortiori un représentant de l’Eglise ait pu proférer de telles choses. Je vous fais confiance. Je sais que vous les confirmerez si c’est avéré.

    Je me chargerai de faire suivre le démenti, s’il y a lieu.

    Avec mes amicales salutations.

    Reinhold Bongartz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *