Jeûne eucharistique: « La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle… » (Matthieu 21,42)

Je lis ça et là, sur les réseaux sociaux, des commentaires amères sur la décision de nos évêques de supprimer le culte publique, sauf pour mariages, baptêmes et funérailles en petit comité. Il fallait s’y attendre.

Je comprends l’étonnement, voire le désarroi. Et puis, comme toute décision, elle est sujette à débat ou critique. Moi-même, je mentirais si je prétendais qu’elle ne m’a pas prise par surprise. Si cette mesure inédite prive nombre de fidèles de participer à l’Eucharistie, elle touche le prêtre que je suis dans son identité liturgique. 

N’oublions cependant pas l’urgence sanitaire. Cette décision n’a pas été prise à la légère, ou de gaité de coeur par (comme je lis) un haut-clergé devenu fonctionnaire. Elle a été assumée par nos évêques (tout comme par le métropolite orthodoxe ou le responsable anglican), qui savaient que ce ne serait pas facile à comprendre et qu’ils seraient critiqués. (S’ils ne l’avaient pas prise, ils auraient aussi été critiqués).  

Si je puis donc entendre de sincères plaintes, il me fatigue le ton de nombre de donneurs de leçons, qui savent toujours tellement mieux que tous les prélats du monde (sauf ceux qui pensent comme eux) ce qu’il faut faire pour sauver l’Eglise. Prenons garde de nous penser les infaillibles dépositaires de l’inspiration divine…

Ce matin, à l’occasion de ma dernière célébration en publique pour quelques semaines, l’Evangile se voulait avertissement. «  La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle… », lance le Christ.En ce temps de carême, qu’elle est donc notre Pierre d’angle? Une liturgie, si elle belle soit-elle? Un sacrement, source de Grâce? … Ou le Christ, lui-même? 

En voyant ce jour mon agenda tout chamboulé par toutes ces annulations d’activités planifiées ou conférences préparées, je me suis senti renvoyé vers le silence et l’écoute. Vers le désert du carême. Vers un jeûne que je n’avais pas choisi, ni souhaité, mais qu’il m’était demandé d’accepter dans la paix. Tel est le message que j’adresse à tous ceux qui vivent mal la décision de nos évêques. Demandez-vous: quelle est ma Pierre d’angle?  

10 réflexions sur « Jeûne eucharistique: « La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre d’angle… » (Matthieu 21,42) »

  1. Voilà deux semaines que je me lamentais de devoir rester chez moi et de ne plus pouvoir aller au Centre Oecu… et me voilà rejoint par la multitude ! Heureusement, il nous reste l’eucharistie ou communion spirituelle ou de désir qui pourra nous réunir dimanche où que nous soyons ! 🙏🙏🙏 Les vrais adorateurs
    adoreront le Père en esprit et vérité :
    tels sont les adorateurs que recherche le Père.
    Dieu est esprit,
    et ceux qui l’adorent,
    c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. »

  2. On peut prier partout même si on préfère prier en communauté !

    On peut toutefois regretter d’être privés de l’Eucharistie; cependant, sachant que nous devons penser aux autres et éviter de les contaminer, nous prendrons notre mal en patience…

    Cela pourrait même être la surprise d’un très beau « matin de Pâques » et, s’il n’y avait la question des enfants sans école et que certains auront à prendre en charge (;-)), on pourrait même parler d’une « retraite intérieure ».

    Bonne retraite à tous et merci à EdB qui nous donne toujours de si belles occasions de réflexion !

  3. Bonjour,

    Peut-etre serait-ce l’occasion de redécouvrir la prière personnelle, à travers la méditation du chapelet, la liturgie des heures,… Les dominicains de Lille proposent, via Carême en Ville, de suivre leurs vêpres.
    Pour les prêtres, cela n’empêchera pas la célébration de la Messe, même si privée, comme un face à face avec Dieu et comme lieu de ressourcement.
    Dieu bénisse cette étrange période.

  4. Ambiance en GB….

    Ce fléau prend de l’ampleur…
    Parmi les mesures qui peuvent tomber dans les prochains jours: tous les seniors de plus de 70 ans d’âge confinés chez eux pour les quatre mois à venir.

    Enfin une bonne excuse pour m’attaquer « A la recherche du temps perdu »…

    1. Franchement je vous recommanderai bien autre chose que Proust…un de mes oncles férus qui m’en a rebattu les oreilles ma jeunesse durant en a surtout retenu la description acérée de l’hypocrisie sociale. Sûrement très juste mais pour l’esprit, pas si positif…

      Moi je ne lis plus que les Saints, ou les sages. Pour tout le reste, la vie semblerait un peu courte…on ne retrouve jamais le temps perdu même en le réécrivant

      1. Eh oui!
        Et ca ne manque pas de logique: l‘idée est de minimiser les cas médicalement urgents exigeant une hospitalisation.
        Donc on isole les seniors qui présentent le plus grand risque d‘aggravation de leur état en cas d‘infection.
        Même en prenant cette mesure, tout indique que la NHS sera submergée dans les prochaines semaines.
        Dans la pratique, cela veut dire que les médecins auront des choix difficiles à faire: qui soigner, qui …enfin bref, pas besoin de dessin.

        1. Je peux comprendre qu’on soigne un enfant ou un adulte père ou mère de famille avant moi… ça ne me réjouit pas mais …

          Ce qu’il faut, c’est jouer le jeu et annoncer la couleur !

  5. Aux yeux des „férus“ de Proust il y a deux periodes distinctes dans leur vie:
    celle où il ne l‘avaient pas encore lu…et après.
    Je suis curieux de savoir pourquoi…

    Je n‘ai jamais passé quatre mois entre les mêmes murs…a whole new experience!

    1. Proust peut peut il offrir une consolation temporaire, immédiate, au chagrin d’amour d’un(e) jeune ?
      Ex :
      – » Les femmes trop belles sont destinées à être aimées par des hommes sans imagination « .
      –  » Et dire que j’ai failli mourir pour une femme qui n’ était même pas mon genre  »
      Mais on peut se contenter de citations, je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.