Sainte inquiétude – Sainte Famille, Année A

« Lève-toi, prends l’Enfant et sa mère…. » (Matthieu 2, 13-23)

Le premier dimanche après la Nativité, est consacré à la Sainte Famille et – quelque part – à toutes les familles. Celles-ci ont bien besoin de nos prières. Quand on me demande pourquoi mon frère cadet a les cheveux gris et moi pas, je réponds : « Parce que son épouse et lui ont quatre enfants ». Etre parent, c’est s’engager dans une aventure merveilleuse, mais peu reposante. Un parent ne dort jamais que d’un œil. Une « sainte inquiétude » l’habite par rapport à sa progéniture. Ainsi, dans l’Evangile de ce dimanche, Joseph doit déménager à deux reprises pour protéger sa famille.

Cependant, l’inquiétude n’est utile que si elle se vit dans la confiance. Alors, elle rend vigilant et donc plus vivant. Par contre, une inquiétude sans confiance tourne à l’angoisse et elle paralyse les parents. Mais la confiance n’est durable que si elle se fonde sur ce qui ne déçoit pas. Quel parent peut être assuré que son enfant sera toujours en bonne santé, suffisamment riche et bardé de diplômes ?  Et même tout si cela se réalise – l’enfant sera-t-il heureux ? Par contre, le parent qui donne à son enfant l’exemple d’une vie selon l’Evangile, sait que – quelques soient les épreuves de la vie – sa progéniture aura hérité d’un trésor qui ne passe pas. Un trésor digne de confiance et qui apaise toutes les saintes inquiétudes.    

3 réflexions sur « Sainte inquiétude – Sainte Famille, Année A »

  1. Voilà qui est sage. Le bel héritage a donné à nos enfants c’est Jésus. Un père offre à son fils de 15 ans, un téléphone de 1200€. Mais le laisse dormir jusque midi tous les dimanches sans l’encourager à aller à la messe…. Merci pour ce bel enseignement. Bon dimanche de Sainte famille.

  2. Merci, Eric. En lisant ta belle réflexion, je ne peux m’empêcher de songer à ce qu’un ami prêtre (décédé) m’avais dit un jour: « Un chrétien est un témoin d’un monde qui ne passe pas dans un monde qui passe ». Seul Dieu est stable et lui seul, à mon sens, mérite qu’il soit le socle de notre existence.  » Dieu existe, le reste n’est qu’hypothèse », affirmait quant à lui André Frossard. Excellente année à toi et à toutes celles et ceux qui fréquentent ton blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.