2 réflexions sur « Couvrez ce saint, que le ne saurais voir – La Libre p.53 »

  1. Ce petit mot pour vous dire combien je trouve juste et profond le sens de votre article. C’est mon ressenti. La société a jeté le bébé avec l’eau du bain. Il le fallait pour l’eau mais un élagage aurait été bien meilleur.
    Des indices comme la pleine conscience, l’écologie ramènent un peu l’église au milieu du village. Il ne reste plus à beaucoup qu’a retrouver la porte et la communauté.
    A quand votre prochain texte.
    Merci de bonne route.
    Cordialement

  2. Hélas, mille fois hélas, la religion du Dieu fait homme est devenue la religion de l’homme fait Dieu. Et les conséquences de ce déracinement par rapport à Celui qui est l’Etre, au profit de ce qui a de l’être, révèlent un monde et des vivants qui ne sachant plus d’où ils viennent ni vers quoi ils vont n’ont plus aucun repère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.