A travers le désert… – 1er dimanche de Carême, Année C

«« Il fut conduit par l’Esprit à travers le désert » (Luc 4, 1-13)

Carême… A la suite du Christ, l’Esprit nous conduit 40 jours au désert. Le désert est retour à l’essentiel : Qu’est-ce qui me rend plus vivant ?

Le désert est aussi le lieu où la tentation reçoit son vrai visage : « Ordonne à ses pierres de devenir du pain ». Vais-je vivre pour les biens matériels, plutôt que spirituels ? Tentation de l’avoir.« Prosterne-toi devant moi et je te donnerai les royaumes de la terre » Vais-je vivre en m’asservissant à la logique du prince de ce monde ? Tentation du pouvoir. « Jette-toi en bas du pinacle du temple et les anges viendront pour te porter ». Vais-je vivre en cherchant à séduire la galerie ? Tentation du valoir.  

8 réflexions sur « A travers le désert… – 1er dimanche de Carême, Année C »

  1. « Vais-je vivre en m’asservissant à logique du prince de ce monde? », écrit très justement Eric. Et quelle serait cette « logique »? Peut-être celle qui nous conduit à nous prendre pour Dieu, à nous considérer comme le centre de tout, bref, à nous déifier jusqu’à renier notre Père céleste. Déjà dans la genèse, on trouve cette même « logique »: « Mangez du fruit défendu et vous serez comme Dieu », dit le démon. Comment résister aux attaques de celui qui vise à nous écarter du Seigneur et à nous « asservir »? Sûrement pas en niant que ce Tentateur existe bel et bien. Le meilleur tour du diable étant de nous faire croire qu’il n’existe pas, ce serait tomber dans son piège que de ne le considérer que comme un symbole, une figure de langage, une simple image. A l’heure où le mal et la souffrance scandalisent tant d’êtres humains, n’est-il pas important (comme le fait d’ailleurs le pape François) de désigner le mal à la racine; une racine qui n’est pas uniquement quelque chose mais quelqu’un?

    1. Et en français, cela veut dire quoi? K.S, franchement, je ne vous en veux pas d’exprimer vos convictions. Mais alors, pas du tout.!Auriez-vous simplement l’obligeance de vous exprimer en français ou dois-je vous répondre en russe ou en chinois?

      1. Traduction: Au diable avec les démons.

        L‘expression „ zum Teufel mit“ est beaucoup plus courante en allemand que son équivalent en français.

        1. Merci pour la traduction de cette expression allemande plutôt humoristique… même si, vous l’imaginez, en accord sur ce point avec le pape François, je ne la partage pas. Mais bon, en attendant, je dois vous avouer que j’aimerais bien être aussi polyglotte que vous. Hélas, n’étant guère très doué en la matière, ce n’est pas demain la veille que je pourrai vous rattraper.

  2. Pardon aux lecteurs de ce blog de vous dire cela. Mais, au-delà de nos divergences, l’essentiel n’est-il pas de croire envers et contre tout en ce Dieu qui est à la fois notre passé, notre présent et notre avenir? Ce Dieu que nous proclamons à travers notre Credo ne devrait-il pas nous rassembler et nous faire comprendre que nous sommes les témoins d’un monde qui ne passe pas dans un monde qui passe? Amitié à tous, J-P

  3. Cher Kess S. Pardonnez-moi de ne plus parler de ce qui peut nous diviser, mais de ce qui éventuellement peut nous rapprocher. Enfin, peut-être… En effet, depuis mon enfance, je suis un fan des « Peugeot » (ma première ayant été une 204 et mon actuelle étant une petite 108). Je crois qu’au total j’en ai eu 25. Je ne sais si je suis un grand malade par rapport à cette marque, mais, il n’y a rien à faire, je ne changerai pas. D’autre part, Kess, je dois vous confier autre chose. Habitant en Ardenne, je suis aussi un grand fan des sapins (qui donnent un aspect montagnard aux paysages). Aimant beaucoup les Vosges, tout ce qui me rappelle celles-ci me plaît énormément. Si je vous dis cela, c’est parce que vous et moi, au-delà de nos divergences, avons en commun ce respect d’une nature dont nous dépendons et qui a tant à nous apporter.

Répondre à Jean-Pierre Snyers Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.