La sainteté – cette musique intérieure 

Si vous avez dans votre famille un enfant ou adolescent qui apprend à jouer du violon, de la guitare ou de la flute, vous savez qu’il s’agit de supporter le bruit de ses gammes, jonchées de fausses notes.
Ce n’est qu’au terme d’infinies heures d’efforts poursuivis, qu’émergera l’enchantement d’une mélodie qui touche les coeurs et les âmes.
—————
Il en va de même avec la sainteté. Nous sommes tous des oeuvres d’art en devenir, qu’un chapelet de conditionnements et de lâchetés, font « sonner faux » à bien des occasions.
Ce n’est qu’au terme d’une lente et continue soumission au Souffle de Dieu, qui nous apprenons à « jouer juste » de notre musique intérieure.
Les grands saints sont les virtuoses. La plupart d’entre nous, tentons simplement de faire émerger quelque chose de la mélodie de la Grâce.
J’en fais quotidiennement l’expérience: des personnes dont je connais le caractère avec ses travers, font « ce qu’elles peuvent » avec leur humanité cabossée.
Et puis – soudainement – c’est l’enchantement: un mot, une parole, un geste, un silence….  Et cette personne se fait brièvement prophète.
Comme élevée au-dessus d’elle-même, elle interprète un court instant la mélodie de l’Esprit.
Avec tous nos frères les saints, prions l’Esprit de nous donner de rechercher cette musique, qui chante au creux de nos âmes.
Afin d’en réjouir le monde.
A la gloire du Père.

Une réflexion sur « La sainteté – cette musique intérieure  »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.