Tractations post-électorales – 29° dimanche, Année B

« Vous ne savez pas ce que vous demandez ». (Marc 10, 35-45)

Jacques et Jean – les fils de Zébédée – veulent pousser leur avantage au sein du groupe des douze. Objectif  stratégique: le jour où Jésus aura pris le pouvoir à Jérusalem, se voir attribuer les meilleurs postes ministériels. Pour ce faire, ils prennent le Maître à part et lui demandent : « Accorde-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire ».  On se croirait en pleine tractation post-électorale. Et Jésus de soupirer : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire ? » « Nous le pouvons ! »,répondent en chœur les présomptueux. Ils n’ont rien compris. Le jour où le Fils de l’homme sera élevé en gloire, ce sera sur une croix. Plus personne ne se battra pour siéger à sa droite ou à sa gauche. Un douloureux privilège réservé à deux bandits. La gloire de Dieu – c’est l’amour jusque sur une croix: « Car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude ».    

6 réflexions sur « Tractations post-électorales – 29° dimanche, Année B »

  1. « L’amour jusque sur une croix »… Oui, Eric, qui peut aller plus loin? Quel Dieu peut rejoindre l’homme à ce point? Quelle religion autre que chrétienne prend en compte nos faiblesses, notre solitude et notre incapacité de nous sauver par nous-même du péché et de sa conséquence: la mort éternelle? La foi chrétienne empêche tout orgueil. Ce n’est pas en effet en vertu de nos mérites que nous pourrons un jour accéder au ciel mais uniquement grâce à Celui qui a payé de sa personne pour que nous puissions un jour y arriver. Et ce Dieu, qui a tellement poussé l’amour jusqu’au bout, qui souffre en tout être qui souffre, qui nous comprend plus que nous ne comprenons, ne ressemble à aucun autre et nous tend éternellement la main et cela, qui que nous soyons.

    1. Oui, Jean Pierre, comme cous dites :  » Notre Dieu ne ressemble à aucun autre « .
      C’est comme dans la chanson de Francis Lemarque :  » Oui, mais Toi, Tu ne ressembles à personne …. ».
      Pourquoi comparer ce qui ne peut l’être. Mieux vaut trouver des similitudes et s’émerveiller , même à travers les larmes.

      Il est  » l’ Amour de nos amours  » ( une chanson encore !  » Amor de mis amores  » ).
      Et  » Il fait tourner de Son Nom tous les moulins de mon coeur « . ( Michel Legrand ).

    2. (mes) réponse(s), notamment à votre dernière interrogation 21 octobre 2018 à 14 h 51 min sous « Le chameau et le trou de l’aiguille ».

  2. G.J. CORBISIER
    25 octobre 2018 à 11 h 42 min était destiné à Mr SNYERS:
    (mes) réponse(s), notamment à votre dernière interrogation 21 octobre 2018 à 14 h 51 min sous « Le chameau et le trou de l’aiguille ».

    1. Cher Monsieur Corbisier,
      avec tout le respect que j’ai pour votre recherche courageuse et riche, je crois que quelque chose (que vous appellerez peut-être faiblesse ou naïveté de ma part) nous distingue profondément. Globalement, je crois qu’avec les instruments qu’il possède (ses sens, son cerveau), homme ne parviendra jamais à une vérité autre que celle qu’il construit lui-même. Je crois que nous ne saurons jamais rien de ce qu’est le réel en soi si LE Réel en soi (Dieu) ne vient pas à nous pour nous le communiquer. Et je crois qu’Il l’a fait. J’ai la faiblesse de croire que jamais rien ni personne n’a réussi à dépasser le Christ (celui des évangiles, celui des épîtres de St Paul et non pas celui d’un prétendu « sage » dont le message serait, j’en suis sûr, bien en-deçà de celui qui nous est affirmé depuis 2000 ans. Je n’ai jamais rien trouvé d’autre que le christianisme qui assumerait autant que celui-ci l’être humain dans toutes ses fragilités, dans toutes ses interrogations, dans toutes ses angoisses et dans toutes ses attentes. Alors, oui, j’ai confiance en Celui qui ne dit: « Je suis la vérité, le chemin et la vie ». Et pour tout vous dire, sans Lui, je ne sais plus rien et je ne suis plus rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.