14 réflexions sur « Du cléricalisme – La Libre p.47 »

  1. Bonjour,
    La question de l’autorité est intéressante.
    Quoiqu’on fasse, elle s’impose d’elle-même.
    En délégitimant par défaut celle des prêtres dans les paroisses, le risque est de la voir accaparée par d’autres personnes, pas toujours les plus indiquées.
    Le risque existe que l’autorité puisse dévier en autoritarisme, et ce dans tout type de communauté : par un patron, un père de famille, un clerc, un instituteur,…
    Mais de là à vouloir l’éradiquer, cela me semble vaine espérance.
    Car un père délégitimé laissera l’autorité à ses enfants par crainte de mal faire.
    Un clerc un peu timide la laissera au « people » de la paroisse.
    Avec en coulisse beaucoup de conflits pour cette prise de pouvoir.
    L’autorité peut donc être en soi, et contrairement à l’idéologie ambiante, un facteur de paix et d’harmonie.
    Avec toutefois, pour une âme chrétienne, la nécessité d’utiliser son autorité à bonnes fin, afin d’aimer et servir son prochain (ce qui ne veut pas dire le caresser systématiquement dans le sens du poil), à la lumière de l’Evangile.

  2. Limoger deux fraternités de jeunes, sans raison valable, est-ce du cléricalisme?
    Garder une main protectrice sur  » ceux qui savaient « , est ce du cléricalisme?
    Accepter sans broncher la démission de trois laïcs ayant tenté de faire du bon travail dans la commission vaticane de protection des mineurs avec comme résultat, une commission uniquement composée de clercs , est- ce du cléricalisme ?

  3. Je ne suis pas vaticaniste, loin de là, mais il semble que le Pape s’entoure de clercs qu’il PENSE être non cléricaux. Ayant l’ apparence d’être non cléricaux.
    Quant aux paroisses, le commentaire ci dessus est éclairant. Et des effets de groupe très négatifs peuvent évidemment se produire ( dénigrement derrière le dos, insinuations, ironie même pas drole etc… ….). Mais j’ ai aussi souvent pu voir un beau travail d’équipe, des initiatives heureuses d’ église verticale ( adoration, groupes de prière ) alternant avec des grands nettoyages de printemps, le tout ponctué de petites agapes ….

  4. « Monsieur » trouve normal que, sur les ondes publiques, ds messages hostiles aux femmes comme « femmes sous serez soumises à vos maris », soient diffusés. Et pense que, si il faut tout censurer, on ne pourra plus chanter la Marseillaise…

    J’aimerais bien que son sang impur, à l’abbé abreuve mes sillons… Mais j’aurais peur qu’il ne fasse crever toutes mes plantes…

      1. Trolls used to be known as harmless cave-dwelling creatures in Norse mythology.
        A pity that the internet has given them such a bad name…

    1. ah Madame, …et tous les fruits d’une soumission bien comprise, ne les avez-vous pas entre-aperçu ?
      la « soumission » permet de ne pas casser, de ne pas trancher avec brutalité, de faire évoluer les mentalités en douceur. Elle donne du pouvoir à celle , à celui qui l’exerce : à lui d’en user pour le bien général à la grâce de Dieu….

      1. C’est vrai, Godelieve. Les conseils de Saint Paul sont étonnants pour cette époque où régnait encore  » le mariage arrangé « . Son hymne à l’ amour si souvent lu dans les mariages, même non chrétiens , émeut tout le monde et pourtant on y place la barre très très haut.Tellement haut qu’on est dans la transcendance sans le savoir.
        Et puis ses conseils : de la communication non- violente avant la lettre :  » Parents, n’exaspérez pas vos enfants ….  »  » Ne laisse personne te mépriser parceque tu es jeune  » ( Lettre à Timothée).  » N’ oubliez pas l’ hospitalité, certains ont ainsi, sans le savoir, abrité des anges  » ……

    2. Madame, comme féministe de la première heure, je pense que votre commentaire tombe un peu « à côté de la plaque ».

      Jésus était entouré de femmes et elles le suivaient, comme le faisaient les disciples. Pour l’époque, c’était un comportement révolutionnaire !

      Dois-je vous rappeler que ce sont des femmes qui découvrent que le corps n’est plus au tombeau et qui courent annoncer la bonne nouvelle ? « Ainsi les femmes, présentes lors du don de la vie, le sont aussi au temps de l’accueil de la résurrection. »

      N’oubliez pas, on parle d’une situation qui date de 2000 ans !

    3. Madame, A une époque où les femmes n’avaient rien à dire, le Christ manifeste à leur égard une attitude que l’on pourrait qualifier de « révolutionnaire ». Comme féministe, il me semble qu’il y a 2000 ans, personne n’aurait pensé à accueillir des femmes comme des égales. Ce sont les femmes qui découvrent le mystère de la résurrection, qui partent informer les apôtres… et on assiste aux premières femmes disciples qui partent évangéliser… Laissez donc ce féminisme de combat : il n’a rien à faire ici…

  5. Cher Père Eric, vous voici traité comme un vil prêtre réfractaire, mais rassurez vous, vous êtes entouré de vendéens et de vendéennes qui vous cacheront et vous protègeront de cette dame. ….

  6. Madame, comme féministe de la première heure, je pense que votre commentaire tombe un peu « à côté de la plaque ».

    Jésus était entouré de femmes et elles le suivaient, comme le faisaient les disciples. Pour l’époque, c’était un comportement révolutionnaire !

    Dois-je vous rappeler que ce sont des femmes qui découvrent que le corps n’est plus au tombeau et qui courent annoncer la bonne nouvelle ? « Ainsi les femmes, présentes lors du don de la vie, le sont aussi au temps de l’accueil de la résurrection. »

    N’oubliez pas, on parle d’une situation qui date de 2000 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.