Raisins amers – 27e dimanche, Année A

« Finalement, il leur envoya son fils, en se disant : Ils respecteront mon fils » (Matthieu 21, 33-43)

Dans la première lecture de ce dimanche, le prophète Isaïe reprend un vieux thème de la sagesse juive : un homme plante une vigne et s’en occupe patiemment. Hélas – les raisins de la récolte sont amers. De dépit, le vigneron se détourne du lopin de terre qu’il avait tant soigné. Et le prophète d’expliquer que cette vigne est le peuple hébreu qui attriste le Seigneur en ne respectant pas son alliance.
Dans l’évangile, Jésus reprend l’image à son compte. Et la radicalise. Le Fils de l’homme ne se fait plus d’illusions. Il sait que sa vie terrestre va bientôt finir. Pourtant, Il croit fermement que son Père ne l’abandonnera pas. Cela donne la parabole la plus autobiographique du Christ. La plus sombre aussi. Celle de vignerons qui refusent de rendre au propriétaire le fruit de sa vigne – et qui finissent même par assassiner son fils, afin de supprimer l’héritage. Cependant, la conclusion cite une autre parole de l’écriture juive : « la pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs est devenue la pierre angulaire ».  Tout en annonçant la croix, le Nazaréen pointe vers les lueurs de Pâques.

10 pensées sur “Raisins amers – 27e dimanche, Année A”

  1. la vigne, notre terre la nôtre, est mise en valeur, chaque centiare a sa destination, notre terre fournit vivres et boissons en abondance grâce au travail des hommes et des femmes : la vigne du Seigneur à nos yeux est éclaboussée du soleil d’octobre, déjà les chasseurs sortent leurs fusils et leurs chiens, tandis que beaucoup de parents accompagnés de leurs enfants, s’invitent les uns chez les autres, la semaine de travail achevée, les courses rangées, le linge repassé, en outre des loisirs sont proposés à tous , foisonnants,
    en sommes-nous heureux? ou plutôt pourquoi derrière ce tableau , en arrière-plan se font entendre ces cris, ces refus , ces mésententes , cette difficulté à percevoir que l’autre ne pense pas comme moi, et le respect de sa différence
    pourquoi critiquer le pape François comme le fait Finkelkraut, pourquoi abaisser autrui, alors que le pape parle selon son coeur d’une bonne nouvelle qui l’a nourri, lui, sa vie durant .
    2000 ans se sont écoulés, le royaume qui déjà était là s’est-il élargi ? à toutes les nations : dans le tintamarre actuel, peut-être plus nombreux que nous ne le pensons , sont ceux qui travaillent sans bruit à l’édification du royaume , ceux qui en ont ouvert la porte , étonnés et craintifs…beaucoup de locataires de la vigne mettent toujours le fils à mort à travers notre monde d’aujourd’hui, j’ose espérer cependant que beaucoup plus nombreux sont ceux qui ont appris à retenir la violence qu’ils ne maîtrisaient pas

  2. « Travailler à l’édification du Royaume? » Excusez-moi, Godelieve mais, pourriez-vous me montrer dans l’Ecriture des passages où le mot « Royaume » est associé avec « édifier », « construire », « travailler », bâtir »?… Par contre, il est clair qu’il est associé avec des verbes tels que « chercher », « annoncer », « prêcher », « être » « venir » ou « recevoir ». Cela nous indique que ce Royaume (de Dieu, des cieux) est bel et bien spirituel et que, comme Jésus nous le dit, il « n’est pas de ce monde »

    1.  » Tout ce que vous aurez fait au plus petit d’entre les miens c’est à moi que vous l ‘aurez fait  »
      Bien sûr, en vieillissant, le  » faire  » s’ amenuise mais on pourra toujours  » faire un beau sourire  » à l’ aide-soignante- stagiaire,maladroite, ignorante.

    2. répondre Jean-Pierre à votre question est un travail…si vous le voulez bien je le ferai en 2 fois au moins
      d’abord de mémoire et puis en cherchant les références dans les Evangiles
      le Royaume à vos yeux est spirituel et certes il l’est mais pour moi ,il est aussi de ce monde
      Jean l’évangéliste le plus spirituel ne parle pas du Royaume, mais bien Matthieu,Marc et Luc , plus concrets, plus en phase avec notre quotidien, le vécu quotidien de chacun
      « le royaume de Dieu » l’accès n’en est pas fermé, il a une porte et si vous frappez à cette porte , le Seigneur vous ouvrira : ce royaume est spirituel, certes, cependant il est aussi dans notre monde , car « il est en vous » dit Jésus, certains sont entrés dès ici-bas en eux, dans le Royaume , ils ont frappé à la porte et le Seigneur a frappé à son tour à la porte de leur coeur
      Or dès le commencement de la création, l’homme, l’humain est invité « conquérir ou dominer » la terre (Genèse) , invité à construire la meilleure des civilisations possibles ( que chacun y trouve sa place, chacun à son échelle )
      dès le début la difficulté vient des relations que nous établissons les uns avec les autres,
      Le royaume , c’est la possibilité pour l’humain de créer ici et maintenant sur la terre des sociétés où règnent des relations de justice et de paix,
      les Evangiles nous en montrent le chemin
      or c’est à chacun à choisir ce chemin, alors qu’il y a tant et tant de convoitises, d’appétits, d’envies de domination, etc…. en l’humain
      édifier le Royaume pour moi c’est cela , faire entrer un petit peu plus de justice, de paix dans notre monde , et pour cela discuter, échanger, entre égaux, et décider dans des rapports de force mais respectueux d’autrui comment et vers où s’orienter , alors l’amour (des uns pour les autres) pourra éclore librement et les jugements s’adouciront de compréhension )

  3.  » Je ne prie pas pour que Tu les retires du monde mais pour que tu les gardes du Mauvais  » . ( Jean 17, 15)
     » Vous êtes la lumière du monde  » Matth. 5
    Ce que je comprends par : on est dans le monde jusqu’ au cou mais on est gardé du mauvais ( par les prières de Jesus pour nous mais aussi par sa Mère ( talon ) par Saint Michel ( épée) ……..si on les prie car on reste libre de se laisser mener par le Mauvais , de croire en son action ou non ).
    Nous devons non seulement rayonner mais encore être visible (ne pas nous cacher dans le boisseau) . Nous devons aussi user de nos talents ( charismes ) pour servir les autres ….

  4. Merci à vous Godelieve et merci à vous aussi Muriel pour vos réflexions et pour vos propos généreux qu’humainement je partage. Avec vous, bien sûr, je souhaite un monde comprenant plus de justice, de paix, de fraternité ou de bonté et je crois qu’à travers ce qu’il vit, le chrétien est appelé à témoigner de ces réalités. Mais mon propos visait juste à souligner que, selon l’Ecriture, le mot « Royaume » ne peut être réduit à des valeurs humaines et que, n’étant pas de ce monde (« Mon Royaume n’est pas de ce monde », dit Jésus), il ne peut pas être édifié par l’homme. Il est du ciel. Loin de partir de la terre pour monter vers les cieux, il part, je le crois, des cieux pour rejoindre la terre et c’est dans la mesure où chacun l’accueille (accueille Dieu en son Fils) que notre monde visible sera plus respirable.

  5. Oui Jean-Pierre, je vous suis mais il y a aussi ceci :
    Le Royaume est déjà là : «La venue du Royaume de Dieu ne se laisse pas observer, et on ne saurait dire : Le voici ! Le voilà ! Car le Royaume de Dieu est à l’intérieur de vous» (Luc 17,20-21). On peut aussi traduire « parmi vous »

    (Matthieu 4:17, 23
    17 À partir de ce moment, Jésus commença à proclamer : « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. »
    18 Comme il marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs.
    19 Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. »

    23 Jésus parcourait toute la Galilée ; il enseignait dans leurs synagogues, proclamait l’Évangile du Royaume, guérissait toute maladie et toute infirmité dans le peuple. ;

    Matthieu 5:1-3
    01 Voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui.
    02 Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait :
    03 « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux.
    ; Matthieu 13:44-46)
    44 Le royaume des Cieux est comparable à un trésor caché dans un champ ; l’homme qui l’a découvert le cache de nouveau. Dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ.
    45 Ou encore : Le royaume des Cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines.
    46 Ayant trouvé une perle de grande valeur, il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète la perle.

    Les premiers mots de Jésus dans l’Évangile selon Matthieu est d’annoncer que « le Royaume de Dieu s’est approché », s’est déjà approché (Jésus parle au passé). (Mt 4:17 ; 23)
    Au chapitre suivant Jésus dit que « le Royaume des cieux est à eux » au présent. L’Évangile se précise. Ce n’est pas une promesse pour dans mil ans, ni pour demain, mais au présent. (Mt 5:1-3)
    Jésus nous explique ce qu’est « le Royaume des cieux ». Il en parle sous forme de petits contes…….Il ne dit pas qu’il descend du ciel.
    Et Jésus nous donne aussi à penser, à nous creuser la tête.
    Le trésor est en terre, la perle fine est d’ici-bas
    Qu’est-ce que cela veut dire?
    Il s’agit peut-être plus d’être présent à la vie donnée que d’édifier , « faire les choses »?

  6. « Il s’agit peut-être plus d’être présent à la vie donnée que d’édifier… » Cette dernière phrase de votre intéressant commentaire dit beaucoup de choses. Finalement, Godelieve, cette « vie donnée », quelle est-elle sinon celle de Jésus-Christ et, en un sens, ne serait-elle pas Dieu Lui-même?…

  7. Quoique, comme dirait Raymond Devos quoique ….. :  » ……Vous verrez des choses bien plus grandes encore. Vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme.  » ( Jesus à Nathanaël , Jean 1 )
    ( Ann Fridi de « Abba  » :  » I bellieve in angels, something good in everything I see  »
    Leonard Cohen :  » I forget to pray for the angels and then the angels forget to pray for us  » dans  » So long, Marianne  » . Marianne était son épouse ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *