Blog : bilan du mois de mai

Ce mois de mai 2011, ce blog recevait 3322 visites et 5626 pages visionnées En mai 2012, il y eut 4895 visites pour 8100 pages vues. En mai 2013, 6693 visites pour 9284 pages vues. En mai 2014, 3582 visites pour 4319 pages vues. En mai 2015, il reçut 4383 visites pour 5305 pages vues. En mai 2016, il reçut 3085 visites pour 5638 pages vues. Ce mois de mai 2017, il reçut 2918 visites pour 4312 pages vues

Le lectorat belge compte 2294 visites. La France suit avec 192 visites, puis le Royaume-Uni avec 128 visites.

L’article le plus fréquenté fut « La religieuse et la colère » du 3 mai avec 410 visites. Vient ensuite « Ils ont refusé » du 28 mai avec 339 visites et « Blues Marine et Blanc Macron » du 7 mai avec 320 visites.

 

Merci aux lecteurs pour leur fidélité et commentaires.

 

20 pensées sur “Blog : bilan du mois de mai”

  1.  » Très grave aussi mais on ne peut rien y changer, ce me semble … »
    On sait tous ce qu’à donné au Rwanda la volonté de changer les autres, lessiver la culture indigène à finalement ouvert le champs aux politique d’opérer des manoeuvres qui ont détruit tout un peuple en aboutissant à un génocide.

    Donc je veux bien qu’on critique les tchétchènes, mais qu’on explique au moins que si ils se recroquevillent, c’est une façon (mauvaise), d’affirmer leur identité face à la pression russe, une façon pour eux d’essayer de se préserver, et cela manquait j’ai trouvé à l’article de Monsieur le doyen.
    Critiquer la tchétchénie sans tenir compte de ce fait revient il me semble à cliver davantage le monde en deux schématiquement, celui des chrétiens (orthodoxes compris), et celui des musulmans (et ses diverses mouvances), ce qui n’est à mon humble avis peut nourrir les tensions.

    Par ailleurs, pour changer de sujet, mais c’est lié, le christianisme a été, a son tour lessivé par l’illusion idéologique du « progrès », chez beaucoup dans nos contrées, ce qui a ouvert le champs par exemple à ce qui est appelé le transhumanisme je pense, (je réutiliserais cette notion, qui enrichit de vocabulaire et de références ma compréhension du phénomène). Il y a là une implacable justice, comme un retour des choses, au fond.

    Je suis tout à fait d’accord avec votre analyse du phénomène en tout cas, puisque j’étais tout à fait acquis à cette façon de pensée, jusqu’à ce que je change radicalement en redécouvrant la sagesse des anciens. Merci à nouveau donc de me donner le mot pour pouvoir parler avec les autres de mon sentiment sur cette question, l’illusion du progrès, et la masse incroyable de ressources humaines dirigée vers des disciplines scientifiques me semble pour ma part une perte considérable qui ne m’inspire que de la pitié pour toutes ces vies dépensant tant de ressources pour servir cette idée à mon avis totalement illusoire de contribuer au progrès.

    Bien cdt.

    1. « la masse incroyable de ressources humaines dirigée vers des disciplines scientifiques me semble pour ma part une perte considérable qui ne m’inspire que de la pitié pour toutes ces vies dépensant tant de ressources pour servir cette idée à mon avis totalement illusoire de contribuer au progrès »

      L’énormité de cette affirmation est telle que je serais bien en peine de vous répondre.
      Je ne saurais pas par où commencer…

      1. en remplaçant  » des disciplines scientifiques  » par  » certaines disciplines scientifiques  » ( plus précis ) je souscris entièrement à ce que dit Paxomin .

          1. Disons plutôt que je ne peux pas résumer ici tous les dégâts déjà avérés du transhumanisme ou même de la pollution et autres nuisances environnementales graves.
            D’autant plus que je suis davantage cobaye que savant fou ou apprenti sorcier .
            Bonne journée à tous …..

  2.  » par bonheur  » est un mot malheureux. Ma première idée était  » par chance « . Mais quand on est croyant , la chance n’ existe pas, en quelque sorte ….. Alors je dirais plutôt  » par grâce « ,
     » par miracle « ….

  3. Mme Lehembre: L’honnêteté et votre goût pour les livres m’obligent à dire que vous souscrivez ainsi, sur ce point précis, à ce que pensait quelqu’un d’autre. En effet j’ai été retrouver ce passage:

    « Mais qu’on poussât l’étude de la géométrie jusqu’aux problèmes les plus difficiles, c’est ce qu’il désapprouvait : il disait qu’il n’en voyait point l’utilité. Ce n’est pas qu’il les ignorât lui-même ; mais il prétendait que la recherche de ces problèmes est faite pour consumer la vie de l’homme et le détourner d’une foule d’autres études utiles.  »
    « Socrate conseillait d’étudier la science des nombres; mais il recommandait, comme pour les autres sciences, de ne pas s’engager dans de vaines recherches »
    Xénophon, Mémorables sur Socrate.

    Il y aurait beaucoup à dire, mais en une ligne, à mon avis, c’est conforme à l’enseignement biblique, l’homme est à l’image de Dieu , ce qui éloigne de l’homme éloigne donc de Lui.

    Bien cordialement.

    1. Paxomin,

      La poursuite de la recherche scientifique, jusqu’au niveau de complexité toujours plus avancé, est un effort louable et qui honore.
      Même plus: c’est un effort humanisant parce que l’homme seul est capable de telles abstractions et, pour un croyant, il participe au plan divin de l’épanouissement de l’humanité.

      Et les grandes avancées intellectuelles ont souvent été le fruit d’une obsession, parfois voisine de la folie, qui a permis de résoudre des problèmes, d’arriver à des résultats atteignables seulement par des efforts surhumains. Et si certains hommes ou femmes décident de se consacrer entièrement à l’étude de certains aspects précis de l’une ou l’autre science, utilisant des capacités intellectuelles exceptionnelles, souvent sans avoir une application en tête…, sacrifiant d’autres activités au passage, c’est leur droit le plus stricte.

      J’habite à Hampton, dans le Sud-Est de Londres, pas loin de la maison où vivait Alan Turing après la guerre.
      Turing était un génie en mathématiques, nommé fellow à Cambridge à un très jeune âge.
      A la Public School où ses parents l’avaient placé pendant son adolescence le Headmaster s’inquiétait du peu d’intérêt qu’il montra pour le grec ancien, le latin ou le français. Trouvant que cette obsession que le jeune garçon avait pour un sujet aussi bassement utilitaire que les mathématiques constituait un obstacle à une « well-rounded public school education ».

      Well, as they say, the rest is history.
      Turing, qui travaillait sur des sujets ultra-théoriques de logique mathématique à Cambridge fut recruté par les services secrèts à Bletchley Park où ses efforts permirent de casser le code Enigma de l’armée allemande. Churchill jugea que Bletchley Park a raccourci la guerre d’au moins 18 mois.
      Non seulement celà, une fois la paix arrivée, la Grande Bretagne avait des années d’avance sur d’autres pays en matière informatique grâce aux machines qu’il avait construire de toutes pièces à Bletchley Park.

      Voilà donc à quoi peut mener une étude purement théorique….et quelle chance que ce Headmaster un peu stupide n’ait pas été écouté.

      1. cher Kees,
        je me permets de répondre : ce qui est utile en temps de guerre n’est pas nécessairement utile en temps de paix . Ex : l’ éclusier de génie qui inonda la vallée de l’ Yser en 14 pour arrêter les allemands , la longue bataille de l’ eau lourde ( film- documentaire de Jean Dreville 1948 ) ,les amphétamines pour les pilotes de guerre …Un discernement s’impose.Et ce sont des détails de l’histoire .
        L’ essentiel pour la survie de l’ espèce humaine et de la nature serait que l’intelligence émotionelle, la sagesse, l’ aptitude à discerner avec empathie ce qui sert vraiment la personne humaine …… ne s’essoufflent pas à courrir derrière l’ intelligence technique , véritable idole des …… » Modern Times « .

  4.  » C’est leur droit le plus strict, dites vous  » …. c’est vrai . Malheureusement ces chercheurs sont souvent sponsorisés par des personnes mal intentionnées . D’où pesticides provoquant cancer et stérilité, médicaments dont les effets négatifs l’emportent sur les effets positifs ( voir article dans Le Point.fr) , déchets nucléaires dont on ne sait que faire etc….. etc……..
    J ‘ai parlé ailleurs de l' » expérimentation-sur- enfants  » de nouveaux types de famille ….
    Quant au transhumanisme, en général, on peut lire Jean Claude Guillebaud, Fabrice Hadjaj … Maar het is onbegonnen werk er hier over te schrijven.

    1. Muriel,

      Je n’ai évidemment cité Turing qu’à titre d’exemple.
      Principalement pour illustrer comment des progrès dans la recherche pure, sans application apparente, peut soudain ouvrir des voies de progrès.

      L’affirmation de Paxomin a une nature générale: il rejette toute activité scientifique si elle devient exclusive prp á d’autres activités que lui/elle, Paxomin, considère comme plus valorisantes. A le lire, il rejette la valeur de la recherche pure…

      C’est une attitude d’hostilité généralisée prp aux sciences qui donne à la religion une image retardée.

      Quant à savoir si toute avancée scientifique constitue un progrès moral ou éthique, la question est évidemment importante, cruciale même, mais c’est un autre débat.

      « Museler » la recherche scientifique, en vrac, pour éviter tout usage immoral des nouvelles connaissances c’est jeter le bébé avec l’eau du bain.

      L’Eglise, elle, au cours de sa longue histoire a souvent été très mal inspirée en ce domaine. Les anecdotes sont trop nombreuses pour les citer. Vous les connaissez comme moi.

      1. Je crois qu’il est très important de mentionner le rôle éminemment constructif joué par l’Eglise, à travers le Pape François, dans le débat et la formulation de la gestion politique des conséquences du changement du climat.

        Là, l’Eglise souligne l’importance des efforts scientifiques en ce domaine, exprime sa vive inquiétude de voir les acquis scientifiques rejetés par des négationnistes à la Trump, et encourage l’humanité à prendre son sort en main.

          1. Vous avez raison, le terme négationniste s’applique strictement au sujet de crimes contre l’humanité et je l’ai donc utilisé de façon abusive dans ce contexte. De bonne foi d’ailleurs.

            Il n’en demeure pas moins qu’en matière de changement de climat on observe un même entêtement féroce à nier tout un acquis scientifique, particulièrement chez les « flat earthers » de l’Administration américaine.

  5. Comment celà a t-il commencé ? Avec le métier à tisser qui aurait dû diminuer le temps de travail ? Mais à Lyon, dans les soieries , on travaillait 17 h par jour . En ,Flandre, 12 à 14 h , femmes et enfants . J ‘ai visité récemment le musée du tissage à Renaix …. le bruit , les conditons de travail …. Bien sûr, on passa à la journée de 8h, aux congés payés, aux lois sociales. Mais ce ne fut possible que parce que , dans nos colonies l’ exploitation continuait comme avant. Actuellement tout est déplacé dans les pays pauvres d’ Asie . Des jeunes filles norvégiennes firent le voyage au Bengla Desh pour voir dans quelles conditions leurs vêtments étaient fabriqués: elles ne purent retenir leurs larmes et changèrent leur comportement . Nos vêtements , à peine portés, inondent les marchés des pays pauvres -comme déchet – et cassent la producion locale. Et toute cette exploitation ( en Inde, congé le dimanche après midi seulement ) possède maintenant une infrastructure nécessitant les  » minerais du sang  » d’ Afrique .
    Même shema donc pour nos joujoux electroniques ….
    Le nucléaire ….
    Hiroshima soit, mais Nagasaki ???? Après le désastre nucléaire de la centrale de Three Miles Island , trois ingénieurs donnèrent leur démission et expliquèrent pourquoi . La destruction de notre patrimoine génétique est un processus irréversible. Je me souviens encore de leur photo dans l’ Express : trois hommes au regard clair, assistés chacun de son épouse
    Ils ne sont pas les seuls savants à écouter courageusement leur conscience : Jacques Testard, le père de la FIV nous met, mieux que personne, en garde contre le transhumanisme ….
    Jne parle même pas de la biodiversité en péril, du 6e continent ( plastic ) , du changement climatique ….
    Et si on s’attaquait enfin aux causes environnementales du cancer, de la sterilité, des nouvelles maladies ….Je ne parle pas pour moi . A mon âge ;-) Mais pour les générations futures…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *