Pentecôte – le goût de Dieu

« Sans le Saint-Esprit, personne n’est capable de dire : Jésus est le Seigneur ». (1ère lettre de saint Paul aux Corinthiens 12, 3b. ) Chacun peut parler de DSK, Bart De Wever, Lady Gaga… Mais une chose est de parler de quelqu’un parce qu’il s’agit d’un personnage public, une autre est d’en parler parce qu’on partage quelque chose avec cette personne. Nous sommes des êtres de relation. Dans la mesure où nous entrons en contact avec quelqu’un – dans la mesure où nous pouvons dire « je connais cette personne » – nous en parlons avec une connaissance intérieure. Il en va de même pour le Christ, comme Verbe du Père. Chacun peut gloser à l’infini sur Jésus de Nazareth et passer des années à étudier la théologie ou à la réfuter, mais sans l’Esprit il s’agit d’un discours extérieur et abstrait. Seul l’Esprit donne d’entrer en relation avec Celui qui a dit : « qui me voit, voit le Père » (Jean 14, 9). Un jour, une amie expliquait aux petits enfants en éveil à la foi : « Vous aimez le chocolat, n’est-ce pas ? Pourtant, il n’y en a pas ici. Mais vous pouvez néanmoins me dire que vous aimez le chocolat, parce que vous connaissez le goût du chocolat. Eh bien, l’Esprit est Celui qui nous donne le goût de Dieu ».

2 réflexions sur « Pentecôte – le goût de Dieu »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.