Le sens du Carême… Forum de midi – RTBF radio Première 14 mars 12h-13h

Le sens et la place du carême dans la société d’aujourd’hui ? Lundi 14.03.2011, émission animée par Fabienne Vande Meerssche.

Le carême a commencé en milieu de semaine dernière. Il s’agit en théorie d’une période de 40 jours de jeûne, de prière et de partage. Cette tradition est-elle encore pratiquée par un nombre significatif de croyants ? Quelle est la place et quel est le sens du carême dans la société d’aujourd’hui ?

Les invités:

Isabelle Praille, vice-présidente de l’Exécutif des Musulmans de Belgique (isasoum@hotmail.com)

Abbé Eric de Beukelaer, informateur religieux et responsable du séminaire Saint-Paul
http://ericdebeukelaer.be/

Ricardo Gutierrez, journalitse au quotidien Le Soir

http://archives.lesoir.be/humeur-le-careme-est-%AB-vintage-%BB…-et-pa%EFen_t-20110311-019WY7.html

page web: http://www.rtbf.be/lapremiere/emission_le-forum-de-midi?id=2202

podcast: http://www.rtbf.be/radio/player/lapremiere?id=864983&e=

3 réflexions sur « Le sens du Carême… Forum de midi – RTBF radio Première 14 mars 12h-13h »

  1. Après avoir écouté le forum de midi en différé, sur le carême, voici les remarques qui me viennent immédiatement.
    1. Puisque la programmation RTBF avait invité une musulmane, je regrette qu’on aie pas mis en évidence les différences entre le ramadan et le carême: les buts n’étant pas les mêmes. L’auditeur lamda aura fait l’assimilation des 2.
    2. On a bcp insisté sur le côté »assainissement » d’une vie trop consommatrice, ça voudrait dire que dans les gens qui manquent de tout(chez nous ou ailleurs) n’auraient aucune raison de pratiquer le carême dans sa version » jeûne », ce que je ne pense pas par ailleurs…
    3. quant à l’argument de Mr Gutierrez que le carême n’existe que depuis le 4è siècle( sous entendu, c’est une invention de l’Eglise donc illégitime, Jésus ne l’a pas prôné), il ne tient pas. Le jeûne a tjs été une pratique courante. Bien qu’au tout début du christianisme, le jeûne a été qq peu abandonné, il a été très vite repris, puisqu’il devait faire advenir le Royaume de Dieu.
    4. L’émission met en évidence le côté ressourcement spirituel, la démarche anticonsomériste mais on aborde à aucun moment l’importance du lien personnel à Notre Seigneur, la route qui mène à la Passion(Amour absolu de notre Dieu) et à sa résurrection, l’union nécessaire de tout disciple à son maître. Pour moi qui suis catholique pratiquante, le carême est loin d’être ( seulement)une attitude de sobriété!
    5. Je remarque que là où on dénonçait une certaine hypocrisie ou démarche socio-culturelle dans la pratique de la religion chez les catholiques, chez les musulmans, la pratique du ramadan sans la foi est positive puisque signe d’unité culturelle.
    6. Si dans l’étude néerlandaise, se priver de sucreries reste au top des privations, il faut croire que ça reste difficile de le faire, bien que Mr Gutierrez s’en étonne. Aurait-il facile de s’en passer? Il a peut-être une entière liberté par rapport à la nourriture. Moi, je reconnais humblement que non.

    Mr l’Abbé, j’espère n’avoir pas été trop incisive, notamment par rapport au ramadan, mais j’en ai assez d’entendre que tout se vaut, autrement dit que rien est important

    1. Cher Monsieur, merci pour ce commentaire. Sur le fond, je ne peux que vous rejoindre. Sur la forme, je pense que vous attendez trop de ce genre d’émission. Personnellement et après tant d’années de silence, j’étais heureux que les médias s’intéressent un petit peu cette année au carême. J’avais proposé comme invité en radio un jeune chrétien faisant le carême, mais la rédaction a fait d’autres choix. Il fallait donc tenir compte des invités. De plus, il ne s’agissait pas ici de « prêcher aux convaincus »… comme vous, mais de rejoindre l’auditeur lambda qui ne connaît plus l’abc de la démarche du carême. De plus, je serais le dernier à prêcher que « tout ce vaut », mais je ne puis que tirer mon chapeau devant la façon décomplexée qu’ont de nombreux musulmans à vivre leur foi (et je ne parle pas ici des islamistes). Et oui, ceci nous tire parfois – nous chrétiens occidentaux englués dans le matérialisme – vers le haut. En cela, je ne fais que répéter l’analyse de Benoît XVI et Mgr Léonard. Quant à l’analyse de Ricardo Gutierrez sur la date du « début du carême », je n’en ai pas fait un cheval de bataille, car tout le calendrier liturgique (Noël, Pâques,…) a été fixé au cours des IV premiers siècles. Cela ne le rend en rien illégitime. Nous catholiques n’avons jamais voulu couper le lien entre le Christ et la tradition ecclésiale inspirée par son Esprit… Dieu merci. Je vous souhaite un fructueux carême. Eric de B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.